Déclaration d’impôts pour indépendants : la remplir vous-même ou demander au comptable ?

Chaque année, personne n’y échappe, c’est l’heure de la déclaration d’impôts annuelle. La partie 1, tout le monde doit la remplir. Mais une fois indépendant, vous devez aussi remplir la partie 2. Bien que la plupart des entrepreneurs confient leur déclaration à leur comptable, vous pouvez normalement la faire vous-même. Mais attention, c’est loin d’être un jeu d’enfant.


Option 1 : la remplir vous-même

Vous pouvez parfaitement encoder votre déclaration, mais quels sont les éléments à ne surtout pas oublier ?

  • Votre chiffre d’affaires brut : le total de toutes les ventes de votre entreprise.
  • Vos frais professionnels réels : toutes les dépenses nécessaires à votre activité. Vous pouvez déduire intégralement de nombreux frais professionnels de vos revenus. Citons par exemple les frais de votre bureau ou de votre implantation professionnelle (intérêts sur votre loyer, téléphone, internet…). Vous êtes indépendant à titre complémentaire ? Faites particulièrement attention à la TVA et à déclarer correctement vos frais.
  • Vos frais (professionnels) forfaitaires : vous exercez une profession libérale? Alors, vous pouvez aussi opter pour les frais forfaitaires. Ceux-ci sont déterminés par un pourcentage de votre chiffre d’affaires (moins vos cotisations sociales). Ce pourcentage diminue à mesure de l’augmentation de votre chiffre d’affaires. En pratique, nombre de professions libérales optent pour les frais professionnels réels, car ils sont généralement supérieurs.
  • Vos assurances(-pension): un revenu garanti ou une PCLI sont également des frais professionnels !
  • Vos cotisations sociales : tout indépendant belge paie un montant élevé de cotisations sociales. Tous les ans, votre caisse d’assurance sociale vous envoie une attestation fiscale qui reprend les cotisations payées au cours de l’année écoulée. Celles-ci sont également déductibles, ce qui diminue vos impôts. Raison de plus pour ne pas oublier votre attestation fiscale.


Option 2 : faire appel à un comptable

Vous engouffrez tout seul dans le labyrinthe fiscal n’est évidemment pas sans risques. Imaginez si vous consacriez tout le temps que vous y passez au développement de votre entreprise. Faire remplir votre déclaration par votre comptable est d’autant plus intéressant, car…

  • les codes fiscaux n’ont jamais été aussi nombreux que cette année. La nouvelle déclaration d’impôts des personnes physiques comptera 38 codes supplémentaires à partir de cette année, pour un total de 810.
  • il voit toujours les déductions auxquelles vous ne pensez pas. Il vous aide ainsi à épargner une belle somme sur vos impôts.
  • … il connaît toutes les exceptions, comme les règles qui accompagnent les revenus issus de plusieurs activités, les frais professionnels partiellement déductibles, le statut fiscal du conjoint aidant, etc.
  • il vous conseille. Pas uniquement sur votre déclaration et vos impôts, mais par exemple aussi sur la manière d’établir un plan financier, sur le moment opportun pour passer à une forme juridique différente, sur le moyen de trouver des investisseurs privés, etc.


Des échéances différentes

Si vous remplissez votre déclaration vous-même, vous pouvez la rendre au plus tard jusque fin juin. Si vous utilisez Tax-on-web, vous bénéficiez généralement de deux semaines supplémentaires. Si vous avez besoin de davantage de temps pour préparer votre déclaration fiscale, confiez-la à votre comptable. Celui-ci a jusque fin octobre pour la remplir. Vous gagnez ainsi du temps pour ordonner vos factures, attestations, factures d’achats et tickets TVA.

Néanmoins, n’attendez pas la dernière minute. Les autorités n’adressent plus d’avertissement en cas de retard, mais infligent directement une amende.

Conclusion
Remplir votre déclaration d’impôts vous-même ? Aucun problème. Mais l’aide d’un expert est extrêmement rentable et utile.