Indépendant complémentaire: pourquoi des cotisations sociales?

En tant qu’indépendant à titre complémentaire, vous payez chaque trimestre des cotisations sociales. Mais elles ne vous ouvrent pas de droits sociaux supplémentaires. À quoi servent-elles alors? Et pourquoi certains indépendants complémentaires reçoivent-ils tout de même un supplément de pension? Cet article clarifie les choses.

Ce que vous payez en tant qu’indépendant à titre complémentaire, c’est en fait une ‘cotisation de solidarité’: vos cotisations vont alimenter le système de sécurité sociale des indépendants. Vous contribuez ainsi à un meilleur statut pour tous les indépendants.



Trois améliorations récentes

Le statut social des indépendants continue de faire l’objet de mesures d’améliorations. Elles réduisent peu à peu l’écart avec le statut des salariés. Le budget de ces mesures positives provient donc en partie de votre poche:

  • En 2014, les allocations familiales des indépendants ont été revues à la hausse. Depuis lors, indépendants et salariés reçoivent les mêmes montants.
  • A partir du 1er août 2016, la pension minimum des indépendants  sera entièrement égale à celle des salariés. La pension minimum au ‘taux ménage’ avait déjà été ajustée à celle des salariés; c’est à présent au tour du ‘taux isolé’ et de la pension de survie.
  • Le gouvernement prévoit d’allonger le repos de maternité à 12 semaines pour les mamans indépendantes. A suivre!

Les cotisations sociales que vous payez chaque trimestre font partie de vos frais professionnels. En tant qu’indépendant à titre complémentaire, vous pouvez donc les déduire entièrement de vos impôts.

Quelques avantages en plus

Le montant de vos cotisations sociales dépend du revenu annuel net imposable (ou bénéfice) que vous tirez de votre activité complémentaire. Grâce au tax shift, elles ne seront plus que de 20,5% en 2018.

Votre revenu annuel net imposable définitif est supérieur à 13.847,39 euros? Dans ce cas, vos cotisations vous ouvrent des droits sociaux complémentaires:

  • Si vous êtes jeune maman, vous avez droit à une aide sous forme de 105 titres-services, pour une valeur de 945 euros.
  • Si vous avez travaillé comme salarié pendant moins de 45 ans, les cotisations sociales que vous payez dans le cadre de votre activité complémentaire vous ouvrent des droits supplémentaires en matière de pension.

Bon à savoir! Si les revenus de votre activité complémentaire sont modestes – vous n’atteignez pas 1.531,99 euros de chiffre d’affaires annuel – vous ne devez pas payer de cotisations sociales.



Vos droits sociaux

N’oubliez pas, en tant qu’indépendant à titre complémentaire, vous conservez tous les droits dont vous bénéficiez grâce à votre statut de salarié, en matière de congés, d’incapacité, de pension, d’assurance maladie et d’allocations familiales.