Entreprise personne physique ou société : faites le choix qui vous convient le mieux

Votre entreprise sera-t-elle une entreprise personne physique ou une société ? Vous ne pouvez choisir qu'après avoir fait la comparaison. Voilà pourquoi nous dressons ici une liste de tous les avantages et les inconvénients.


L'entreprise personne physique passée au crible

Comme le disait Louis XIV : « L'État, c'est moi » – comme dans le cas d'une entreprise personne physique. Votre entreprise n'a pas de personnalité juridique distincte.

Démarrer une entreprise personne physique

Vos 3 principaux avantages

Vous n'avez pas besoin de capital de départ

Constituer une entreprise personne physique est simple et rapide. Vous ne devez pas aller chez le notaire, ni déposer un acte ou des statuts auprès du tribunal de commerce. Il vous suffit de passer par le guichet d'entreprises Xerius de la façon que vous souhaitez : dans l'un de nos bureaux ou en ligne.


Étant donné que vous supportez personnellement tous les risques financiers, vous n'avez pas besoin de constituer un capital de départ. Vos seuls frais concernent l'inscription à la Banque-Carrefour des Entreprises et ces frais s’élèvent à 87 euros.



Vous décidez de tout

Il n'y a pas de cogérants, d'associés ou d'actionnaires dont vous devez tenir compte. Vous prenez donc vous-même toutes les décisions.



Votre administration est beaucoup plus simple

Pas de notaire, pas d'acte constitutif, pas de statuts – vous évitez la paperasserie à remplir dans le cas d'une société. Une comptabilité simple suffit, c’est-à-dire que vous devez uniquement tenir un registre des revenus et des dépenses de votre entreprise.


Vos 3 principaux inconvénients

Vous supportez tous les risques financiers

« Vous êtes votre entreprise » est une arme à double tranchant. Votre capital privé est également l'argent de votre entreprise. Votre argent n'est pas protégé et peut donc servir à apurer les dettes éventuelles.



Vous n'avez que votre propre argent à investir

Il n'existe pas de partenaires qui peuvent vous soutenir financièrement. Ce manque de moyens peut freiner la croissance de votre entreprise.



Vous payez davantage d'impôts sur votre bénéfice

Tout le bénéfice de votre entreprise personne physique est imposé à l'impôt des personnes physiques, avec des tranches d'imposition comprises entre 25 % et 50 %. Ce pourcentage est nettement plus élevé que dans l'impôt des sociétés. C'est surtout en activité complémentaire que les revenus de votre entreprise personne physique atteignent souvent la catégorie la plus élevée.


La société examinée de près

Dans le cas d'une société, une ou plusieurs personnes constituent une personne morale distincte. Il peut s'agir d'une SNC, d'une SPRL ou d'une autre forme de société.

Démarrer une société

Vos 3 principaux avantages

Votre patrimoine privé est en sécurité

La SPRL est une société à responsabilité limitée, comme la SA, la SCRL et la SCA. Comme le nom l'indique, votre responsabilité est donc limitée. Seul l'argent que vous avez investi dans l'entreprise est mis dans la balance. Vous courez donc personnellement moins de risques financiers.



Vous avez davantage de possibilités d'optimisation fiscale

En tant que gérant de la société, vous vous octroyez un salaire. Ce salaire est imposé à l'impôt des personnes physiques, comme dans le cas d'une entreprise personne physique. Mais le reste de votre bénéfice est soumis à l'impôt des sociétés. Et à un taux inférieur de seulement 29,58 %.



Vous avez davantage de liberté d'action sur le plan financier

En effet, les éventuels associés peuvent investir avec vous dans l'entreprise. Cela offre davantage de possibilités financières, et donc de plus grandes opportunités de croissance.


Vos 3 principaux inconvénients

Le démarrage coûte davantage d'argent, de travail et de temps

Il y a de nombreux aspects à prendre en considération lors du démarrage. Votre société a besoin de règles, les statuts, que vous devez rédiger avec l'aide d'un notaire. Ces statuts doivent être déposés auprès du greffe du Tribunal de commerce qui vous attribue ensuite un numéro d'entreprise. Ensuite, vous devez vous rendre au guichet d'entreprises pour faire enregistrer votre entreprise à la BCE. Vous perdez donc vous y prendre plus à l’avance que dans le cas d’une entreprise personne physique.



Vous devez mettre directement de l'argent sur la table

La constitution de votre société vous coûte facilement quelques centaines d'euros. Vous devez faire appel à un notaire ? Dans ce cas, le montant peut même atteindre 1.500 euros ou plus. Pour les sociétés à responsabilité limitée, vous avez en outre besoin d'un capital minimal fixé par la loi ; et ce montant n'est pas négligeable.



Vous avez davantage de formalités administratives

Une société implique davantage d'obligations légales, et donc plus de travail. Par exemple, un plan financier cohérent et une comptabilité en partie double. Le terme « double » ne signifie d'ailleurs pas « blanc » ou « noir », mais fait référence aux données que vous devez tenir à jour. Outre les dépenses et les revenus, vous reprenez également les paiements et les recettes dans votre comptabilité.


Et maintenant : il n'y a plus qu'à démarrer. Avec l'aide de Xerius.

L'entreprise personne physique est votre meilleur choix si

  • vous n'avez guère de capital de départ
  • vous ne voulez pas prendre de gros risques
  • vous ne savez pas encore précisément quel sera le montant de vos revenus.

Si cela fonctionne moins bien, vous pouvez plus facilement rectifier le tir. Si votre entreprise prospère, vous pouvez envisager de passer à une société.

Démarrer une entreprise personne physique

La société est votre meilleur choix si

  • vous avez dès le début des moyens financiers suffisants
  • vous souhaitez prendre davantage de risques
  • vous planifiez immédiatement un investissement

Dans une société, vous payez moins d'impôts que dans la tranche la plus élevée d'une entreprise personne physique. En revanche, une société engendre davantage de frais. Votre comptable pourra certainement vous expliquer à partir de quel bénéfice net une société devient intéressante pour vous.

Démarrer une société

Est-ce que tout est clair ?

Vous avez bien compris cette étape du démarrage de votre entreprise ? Dans ce cas, vous êtes prêt(e) à passer à l'étape suivante.


Peut-être vous le demandez vous encore ?

  • Puis-je passer d'une entreprise personne physique à une société ?

    Absolument ! Parfois, vous avez même d'excellentes raisons de le faire.


    Raisons fiscales

    Bon nombre de sociétés sont constituées pour des raisons fiscales. Les particuliers diminuent ainsi la pression fiscale sur leur patrimoine privé. En effet, l'impôt des sociétés est plus avantageux que l'impôt des personnes physiques.

    En outre, dans une société, vous décidez vous-même ce que vous faites du bénéfice : le réinvestir dans l'entreprise ou le distribuer aux actionnaires. Ce n'est pas le cas dans une entreprise personne physique, où le fisc considère tous les revenus comme des bénéfices et les impose par conséquent lourdement dans l'impôt des personnes physiques.


    Raisons juridiques

    En créant une société, vous pouvez protéger votre patrimoine privé. En effet, il est séparé du patrimoine de la société et ne peut pas être sollicité en cas de problèmes. Vous êtes exclusivement responsable de l'argent que vous avez apporté dans la société.

    Ce n'est pas le cas dans une entreprise personne physique. Il n'y a pas de séparation entre le patrimoine privé et le patrimoine de l'entreprise. Vous êtes responsable, avec tous vos biens, des dettes que vous pouvez contracter.

    Astuce : tenez compte de la responsabilité du fondateur
    Si la société fait faillite dans les trois ans suivant la constitution, on examinera si elle possédait un capital de départ suffisant. Si cela n'est pas le cas, vous pouvez, en tant que fondateur, être tenu pour responsable avec votre patrimoine privé.



    Raisons économiques

    Vous vous rendez à la banque pour obtenir des moyens financiers supplémentaires pour investir ? Dans ce cas, vous avez davantage de chance de recevoir une réponse positive avec une société. En effet, la banque a une vue claire de votre structure financière et peut donc mieux évaluer le risque.

  • Le choix de ma forme juridique a-t-il une influence sur mon statut social ?

    Non, le fait que vous constituiez une entreprise personne physique ou que vous ayez un mandat dans une société ne joue aucun rôle. Votre forme juridique ne détermine pas si vous vous affiliez en activité principale ou en activité complémentaire. Si, en plus de vos activités indépendantes, vous constituez encore des droits sociaux dans un autre cadre – par exemple, salarié à mi-temps –, vous vous affiliez de toute manière en activité complémentaire.

    Quelle est la différence ? Si vous fondez une société, vous devez – outre votre propre affiliation à une caisse d'assurances sociales – également affilier cette société. Votre société paie alors une cotisation annuelle à charge des sociétés.