Élaborez votre propre plan d’affaires avec succès

Xerius vous accompagne tout au long du processus au moyen de conseils pratiques.


Qu’est-ce qu’un plan d’affaires ?

Le plan d’affaires est le manuel de votre entreprise. Il vous permet d’apporter une réponse à certaines questions essentielles, telles que :


Quelle est votre mission ?

Ou, pour le dire autrement, pourquoi créez-vous cette entreprise ? Que peut apporter votre entreprise au monde extérieur ?


Quelle est votre stratégie ?

Qui sont vos clients ? Si vous proposez un produit, comment allez-vous le produire ? Comment souhaitez-vous financer votre approche ? En quoi vos choix sont-ils les meilleurs ?


Quelle est votre position sur « les 4 P » (en anglais) de Philip Kotler, le gourou du marketing ?

P1: Comment positionnez-vous votre activité ? Autrement dit, pourquoi le groupe-cible choisira-t-il votre offre plutôt que celle de vos concurrents ?

P2: Quel(s) prix envisagez-vous ?

P3: A quel endroit prendra place votre offre ? Celle-ci peut également être disponible sur Internet.

P4: Comment allez-vous promouvoir votre entreprise ? Autrement dit, comment votre groupe-cible va-t-il la découvrir ?

Un plan d’affaires n’est pas nécessairement une encyclopédie en 24 volumes. Les stratégies efficaces et les idées fortes peuvent s’expliquer en quelques phrases. Pensez par exemple aux manuels des ordinateurs Apple ou des armoires Ikea : ils sont clairs, précis et concis. Commencez donc par ébaucher grossièrement votre plan d’affaires, puis complétez-le si nécessaire. Le Business Model Canvas constitue un excellent point de départ.




Avez-vous besoin d’un plan d’affaires ?

Possibilités

« Vous pouvez, mais ce n’est pas une obligation », disait autrefois votre professeur. C’est pareil dans ce cas : vous n’êtes pas tenu(e) d’établir un plan d’affaires, mais en créer un vous permet de gagner des points auprès de ceux qui peuvent se révéler utiles à votre activité, comme les investisseurs et les partenaires éventuels. Un plan d’excellente qualité prouve que vous ne faites pas des plans sur la comète, mais que vous prenez le temps de la réflexion et que vous travaillez de façon planifiée.


Ce genre de manuel d’entreprise peut également vous être utile. Il contient en effet votre Mission (attention à la majuscule). Pourquoi faites-vous tout cela ? Quel objectif visez-vous ? Qu’apportez-vous aux individus que vous ciblez ? Un bon plan d’affaires est inspirant et motivant. Il vous procure l’énergie et l’oxygène nécessaires pour donner chaque jour le meilleur de vous-même.


Astuce : Pas d’inspiration concernant votre mission ? Laissez-vous guider par le concept du du « Golden Circle » de Simon Sinek.




Obligations

Un seul élément de votre plan d’affaires est absolument nécessaire : le plan financier. Vous devez en effet savoir à l’avance comment vous allez financer le démarrage de votre entreprise. Combien pensez-vous gagner ? Cela suffit-il à payer la location de votre immeuble et l’achat de votre matériel ? Devez-vous emprunter de l’argent auprès d’une banque ou de toute autre institution ? Dans ce cas, vous êtes tenu(e) de présenter un plan financier détaillé.




A la recherche d'un point d'appui pour votre projet financier ?

Il n’est pas facile de définir vos frais à l’avance. C’est pourquoi Xerius Drive vous propose un système pratique de calcul des frais qui vous permet d’obtenir une estimation aussi précise que possible.

Découvrez Xerius Drive

Comment prendre le taureau par les cornes ?

Comment démarrer un plan d’affaires ? Autrement dit, comment recenser de manière exhaustive les opportunités, la concurrence et les clients potentiels ? Comment schématiser un plan d’approche concret ?


Il suffit de vous poser les bonnes questions. Si vous répondez honnêtement aux questions suivantes, vous obtiendrez, au même titre que vos investisseurs et partenaires potentiels, un aperçu clair de la faisabilité de vos projets.


  • Que souhaitez-vous faire précisément ?
    Quelle est votre activité principale ? Est-elle liée à certaines saisons ou périodes de l’année ? Envisagez-vous d’entreprendre des activités auxiliaires dans ce cas ?
  • Quelle est votre mission ?
    Que peut apporter une entreprise telle que la vôtre au monde extérieur ?
  • Comment positionnez-vous votre activité, produit ou service ?
    Pourquoi le client choisirait-il votre entreprise plutôt que celle de votre concurrent ? En quoi faites-vous la différence ? Quelle est votre plus-value ?
  • Qui sont vos clients ? S’agit-il de consommateurs ou de professionnels ?
    Où habitent-ils, quel âge ont-ils, combien gagnent-ils ? S’agit-il de célibataires ou de ménages avec enfants ? Par quels canaux les atteignez-vous ? Comment allez-vous entretenir la relation que vous avez construite ?
  • À quoi ressemble votre plan financier ?
    De quels moyens avez-vous besoin ? Comment gagnez-vous? Quels frais devez-vous prendre en compte : l’achat de matériel ? La rémunération du personnel ? Les modalités d’enregistrement des brevets ? Avez-vous besoin d’un crédit ou d’un prêt ?

Astuce : basez votre plan d’affaires sur le Business Model Canvas.


Vous pouvez bâtir les fondements de votre entreprise sur base de 9 composantes. Le cours gratuit en vidéo Business Model Canvas vous accompagne étape par étape dans l’élaboration d’un plan solide.


Vous pouvez évaluer votre Business Model Canvas en ligne sur Pimento Map. Ce site vous permet d’obtenir une vision objective de vos forces et de vos faiblesses, de la qualité de vos idées et même de vos chances de réussite.




Faites confiance à votre comptable

L’élaboration d’un plan d’affaires revient au gérant – c’est-à-dire vous. Ne demandez donc pas à votre comptable de le faire, car personne ne connaît vos projets mieux que vous.


Votre comptable est une excellente caisse de résonance pour l’aspect financier de votre activité. Comme il s’agit d’argent, la confiance est essentielle. Cherchez donc un comptable ou un expert-comptable qui vous fait bonne impression. Discutez avec différentes parties, puis choisissez le partenaire qui vous inspire le plus confiance.


Astuce : assurez-vous de toujours comprendre ce que votre comptable dit ou fait. N’ayez pas peur de demander davantage d’explications. Après tout, votre comptable agit en votre nom et en celui de votre entreprise. Vous supportez donc la totalité de la responsabilité.


Est-ce que tout est clair ?

Vous avez bien compris la première étape liée au démarrage de votre propre entreprise ? Alors, vous êtes prêt(e) pour la phase suivante. « Un petit pas pour vous, un grand pas pour votre activité », pour reprendre les termes du célèbre Neil Armstrong.


Peut-être vous le demandez vous encore ?

  • Qui peut m’aider à élaborer mon plan d’affaires ?

    Vous n’êtes pas seul(e). Vous trouverez une foule d’astuces et de bons conseils à chaque étape du processus sur Xerius Drive, un outil super pratique développé pour les starters comme vous. De plus, ce guide infaillible est entièrement gratuit.


    D’autres méthodes à explorer :

    • participez à des concours d’idées pour starters. Ceux-ci sont souvent organisés par les banques ou les autorités et vous permettent d’avoir accès à une assistance et des conseils en vue d’optimiser votre projet.
    • consultez la base de données de Bruxellesde la Wallonie afin d’obtenir des informations sur toutes les formes possibles de financement.
    • demandez à votre comptable ou expert-comptable de vous aider à élaborer votre plan financier. Cela vous évitera beaucoup de frustration et de nervosité. De plus, vous avez la garantie de ne pas payer trop d’impôts plus tard, ce qui est toujours un plus.
  • Où puis-je trouver davantage d’informations sur le démarrage de mon entreprise ?

    « Lean Startup » d’Eric Ries est une lecture fortement recommandée aux starters. Le livre a cartonné au moment de sa sortie, car il donnait des indications sur le chemin chaotique emprunté par une start-up. Grâce à la clarté des informations, la phase de développement est plus rapide, ce qui réduit substantiellement le coût, et par conséquence le risque que vous prenez.


    Ce best-seller est disponible en français sur amazon.fr. Vous pouvez aussi saisir le titre dans Google ; vous découvrirez une multitude de sites Web, de livres et de vidéos sur le sujet.

  • Comment limiter les risques au démarrage ?

    Comme l’écrit Eric Ries dans son livre : en commençant par une gestion « lean » (« allégée »). Limitez-vous tout d’abord à l’essence même de votre produit ou service, ce que l’on appelle le Produit minimum viable (Minimum Viable Product, MVP). Grâce à cela, vous entrez sur le marché avec pour objectif principal de recueillir les réactions de vos clients. Que peut-on améliorer ? Que manque-t-il ? Qu’est-ce qui est superflu ? Autrement dit, vous testez d’abord votre concept, ce qui vous permet de retarder les investissements importants et de réduire les risques.


    Vous pouvez toujours appliquer cette approche MVP, quel que soit votre produit ou service. En tant que start-up active dans le secteur numérique, vous commencez par exemple par créer une version « épurée » de votre offre, que vous améliorez sans cesse jusqu’à ce que vous obteniez un résultat final convivial. En tant qu’établissement commercial, votre MVP peut se composer d’un restaurant, café ou magasin pop-up. De cette façon, vous testez un produit ou une activité de façon peu coûteuse, sans fioritures exorbitantes.