Travailler en étant pensionné(e) : quels sont vos droits et obligations ?

Vous avez pris votre pension, mais vous êtes encore plein d'énergie ? Vous pouvez encore gagner un beau complément en tant qu'indépendant(e). Vous êtes toutefois soumis(e) à plusieurs règles qui varient selon votre âge et votre pension.


Pensionné(e) et indépendant(e) : une association réussie

Le dictionnaire place le terme « rente » dans les synonymes du mot « pension ». Toutefois, de nombreux pensionnés font mentir cet ouvrage de référence. Plutôt que de souffler, ils veulent continuer à travailler en tant qu'indépendant(e) afin d'apporter un complément bienvenu à leur pension.


Et bonne nouvelle, en Belgique c'est tout à fait possible. Le supplément que vous pouvez gagner dépend de votre âge, comme vous le verrez ci-dessous. 

Vous affilier en tant qu'indépendant(e)



Votre âge détermine le montant que vous pouvez gagner

Vous avez moins de 65 ans ?

Vous comptez 45 ans de carrière au moment de votre pension ? Vous pouvez gagner un revenu supplémentaire de manière illimitée sans perdre votre pension.


Vous n'avez pas 45 ans de carrière au compteur ? Limitez alors vos revenus jusqu'au revenu annuel maximum autorisé.



Type de pension de retraite

Revenu annuel maximum autorisé en tant qu'indépendant(e) en 2018

pas d'enfant à charge

6.417 €

avec enfant(s) à charge

9.626 €

Vous dépassez le plafond ? Votre pension sera réduite à hauteur du pourcentage du dépassement.




Vous avez plus de 65 ans et vous percevez une pension de retraite ?

À partir du 1er janvier de l’année de votre 65e anniversaire, vous pouvez gagner un revenu supplémentaire de manière illimitée, et vous ne perdez pas votre pension.




Vous avez plus de 65 ans et vous percevez uniquement une pension de survie?

Dans ce cas, vous devez limiter vos revenus.



TYPE DE PENSION DE SURVIE

REVENU ANNUEL MAXIMUM AUTORISÉ EN TANT QU'INDÉPENDANT(E) en 2018

pas d'enfant à charge

18.536 €

avec enfant(s) à charge

22.547 €

Dans cette situation, votre pension sera également réduite à hauteur du pourcentage du dépassement.






Comment devenir indépendant(e) après votre pension ?

Tout d'abord, affiliez-vous à une caisse d'assurances sociales. Par conséquent, vous payez des cotisations sociales.


À l'instar de tous les indépendants, celles-ci sont calculées sur votre revenu annuel net imposable. Vous êtes salarié(e) ou indépendant(e) et bénéficiez d'une pension de retraite ? Ou vous êtes un(e) senior bénéficiant d'une pension de survie ? Dans ce cas, le pourcentage est inférieur au pourcentage classique de 20,50 %. Jugez-en par vous-même :



Votre revenu annuel

Pourcentage destiné au calcul de vos cotisations sociales

inférieur à 2.998,29 €
0% (*)
de 0 € à 58.513,59 €
14,70%
de 58.513,60 € à 86.230,52 €
14,16%
supérieur à 86.230,53 €
0%

(*) Important: Vous prévoyez un revenu inférieur à 2.998,29 euros ? Informez-en votre caisse d'assurances sociales afin de ne pas devoir payer de cotisations sociales. Sinon, vous payerez la cotisation minimale forfaitaire de 113,55 euros.

 

Vous affilier en tant qu'indépendant(e)

Comment vos cotisations sociales sont-elles calculées ? Exemple

Supposons que vous gagnez un revenu annuel de 65.000 euros grâce à votre activité en tant qu'indépendant(e) pensionné(e). Ce revenu est divisé en deux tranches de revenu.





Vous payez donc

  • 14,70 % sur la partie de votre revenu annuel comprise entre 0 et 58.513,59 euros = 8.601,50 euros,
  • 14,16 % sur la partie comprise entre 58.513,60 et 65.000 euros = 918,48 euros.

Vos cotisations sociales s'élèvent donc à 9.519,98 euros (hors frais de fonctionnement de 3,05 %) par an, soit 2.380 euros par trimestre.

Les autres indépendants vous remercient pour votre aide

Votre pension constitue un « statut à part entière ». Une petite partie revient toujours à la sécurité sociale. Elle vous assure vos droits sociaux.


Dès lors, les cotisations sociales que vous payez en tant qu'indépendant(e) sont des cotisations de solidarité. Vous ne constituez personnellement aucun droit, mais vous contribuez à la sécurité sociale de tous les indépendants.


Comment se déroule votre affiliation ?

Affiliez-vous à Xerius. Vous pouvez le faire en cliquant sur le bouton ci-dessous.


Nous vérifierons si vous remplissez les conditions et nous vous contacterons si nous avons besoin d'informations ou de documents complémentaires.


Une fois affilié(e), vous pouvez vous lancer en tant qu'indépendant(e) en étant pensionné(e). Vous recevrez une attestation d'affiliation que vous pourrez utiliser comme pièce probante auprès d'autres instances.


Vous avez déjà une entreprise ?

Parfait. Affiliez-vous à notre Caisse d'Assurances Sociales en cliquant sur le bouton. Votre demande d’affiliation est entièrement gratuite.

Vous affilier en tant qu'indépendant(e)

Vous n'avez pas encore d'entreprise personne physique ou de société ?

Vous devez d'abord constituer une entreprise. Pour ce faire, vous pouvez également compter sur Xerius. Cliquez sur un des boutons ci-dessous, et nous créerons ensemble votre propre entreprise.

Démarrer une entreprise personne physique
Démarrer une société

Peut-être vous posez-vous la question ?

  • Je prends une prépension. Suis-je soumis(e) aux mêmes règles ?

    En fait, le terme « prépension » ne correspond pas au contenu. La dénomination officielle, chômage avec complément d'entreprise, est plus proche de la réalité. La prépension est une forme d'allocation de chômage, complétée par une contribution de l'employeur.


    Afin de vous lancer dans une activité d'indépendant(e), vous devez donc demander l'autorisation de l'ONEM. Vous obtenez une réponse positive ? Vous payez alors les cotisations sociales d'un(e) indépendant(e) à titre complémentaire.