L'engagement individuel de pension (EIP) est-il intéressant pour vous ?

Comment constituer votre pension de façon intéressante en tant que dirigeant(e) d'entreprise indépendant(e) ? L'engagement individuel de pension peut être une excellente option (en complément de votre PCLI). Vous augmentez votre pension au niveau d'un salarié et vous bénéficiez d'un bel avantage fiscal. De plus, votre société paie la prime à votre place.

  • Vous amenez votre pension au même niveau qu'un salarié.
  • Utilisez l'EIP comme complément de votre PCLI et optimisez votre avantage fiscal.
  • Améliorez votre protection avec des couvertures supplémentaires attrayantes.
 

Quand un EIP est-il intéressant pour vous ?



Vous êtes dirigeant(e) d'entreprise ? Et vous avez déjà une PCLI ou une PCLI sociale dont vous avez entièrement versé la prime ? Dans ce cas, l'EIP représente une option intéressante pour amener votre pension au niveau de celle d'un salarié.


Une base de PCLI ou PCLI sociale et votre EIP vous permettent en effet d'atteindre la fameuse limite des 80 %. Cela signifie que le montant de votre pension complémentaire et de votre pension légale confondues n'excède pas 80 % de votre revenu pendant votre carrière active. Vous pouvez alors vraiment envisager l'avenir avec sérénité, car vous recevrez une pension digne de ce nom plus tard.

Demander une simulation sur mesure

Vous n'avez pas encore de PCLI et vous recherchez d'autres formules d'épargne-pension ?

Découvrir toutes les formules

Comment fonctionne un EIP ?

Chaque année, vous versez un montant avec lequel vous constituez une pension complémentaire de manière avantageuse sur le plan fiscal. À cet égard, votre société fait tout le travail. Elle paie la prime pour votre engagement individuel de pension et la déclare dans l'impôt des sociétés. C'est pourquoi l'EIP est parfois comparé à l'assurance groupe pour un salarié, qui est également payée par l'employeur.


Votre prime aboutit dans une assurance épargne de la branche 21, de sorte que vous bénéficiez d'un rendement garanti. Le risque d'investissement repose entièrement sur l'assureur, et non sur vous.




Optimisez votre impôt des sociétés avec votre EIP

L'EIP peut vous procurer des services fiscaux intéressants en complément d'une PCLI. Même si une taxe de 4,4 % s'applique sur les primes versées par votre société, vous faites une bonne affaire au niveau fiscal. En effet, vous déduisez les primes comme frais professionnels dans l'impôt des sociétés. Cela peut générer un bonus fiscal de 20 à 30 %.




Comblez le trou dans votre pension avec des backservices

Dans votre EIP, vous pouvez payer des backservices : des versements de rattrapage pour les années où vous n'aviez pas encore d'EIP. Vous pouvez verser des primes pour un maximum de dix ans d'activité dans l'entreprise actuelle et pour les dix années précédentes. De cette manière, vous pouvez compléter un éventuel trou dans votre pension, tout en restant sous la limite des 80 %.

Contacter les experts

Avec Xerius, vous faites le meilleur choix


Xerius connaît votre statut d'indépendant(e) mieux que personne. De ce fait, nos conseils correspondent parfaitement à ce dont vous avez vraiment besoin. Qui plus est, comme nous connaissons très bien votre situation, nous pouvons aussi maximiser votre économie d'impôts. Notre collaboration avec les meilleures compagnies d'assurances les plus spécialisées vous offre encore une garantie supplémentaire d'un excellent produit.


Comment souscrire un engagement individuel de pension chez Xerius ?

Prenez rendez-vous avec Xerius ou demandez une offre.


Renvoyez ensuite cette offre de prix complétée et signée, avec quelques annexes comme une copie de votre carte d'identité, une déclaration des bénéficiaires finaux et une copie des statuts de votre société. Vous optez pour une couverture complémentaire ? Dans ce cas, complétez aussi un questionnaire médical.


Xerius vous envoie les pièces de la police accompagnées d'une demande de paiement. Votre premier paiement de prime active immédiatement la police.

Votre choix

Données personnelles


Questions concernant votre prime

  • Dois-je verser une prime chaque année ?

    Selon la loi, seules les primes « dues » sont fiscalement déductibles. « Dues » signifie que vous êtes obligé(e) de les payer. Vous devez donc aussi payer le montant que vous convenez dans votre contrat.

    Vous jugez la prime convenue trop élevée ? Demandez une adaptation de votre contrat.
    Si vous préférez ne plus payer, le contrat doit être conclu « exempt de prime ». 

  • Quand dois-je exécuter le versement ?

    Vous choisissez vous-même le moment du versement et la fréquence. Cependant, essayez toujours de verser le plus vite possible, et le plus possible. Dans ce cas, vos intérêts et votre participation aux bénéfices seront maximaux.

    Tout versement sur le compte de l'assureur avant le 31 décembre vous donne droit à une réduction d'impôts. Vous avez un peu de retard ? Contactez-nous.

  • Quel est le montant exact de la prime à payer ?

    Xerius calcule votre prime annuelle maximale en fonction de la fameuse règle des 80 % selon laquelle : « le montant de votre pension complémentaire et de votre pension légale confondues ne peut excéder 80 % de votre revenu pendant votre carrière active ».

    Xerius procède à ce calcul pour vous. Pour ce faire, nous avons besoin de quelques données à votre égard, dont :

    • le montant de votre pension légale
    • le capital final présumé de vos autres produits de pension du deuxième pilier (PCLI, INAMI...)
    • la durée de votre carrière
    • votre rémunération

    Nos experts intègrent ces données dans une formule qui fournit votre prime annuelle maximale. Le calcul s'effectue au début de votre contrat, mais est répété chaque année. De cette manière, vous êtes certain(e) de rester parfaitement en ordre avec toutes les conditions fiscales.

     
  • Ma société peut-elle payer la prime ?

    Oui, c'est même obligatoire. Les primes de votre EIP sont toujours payées par la société, qui déduit aussi fiscalement les montants. Une fois l'argent versé, il vous appartient, même si vous quittez la société.

  • Un EIP chez Xerius représente-t-il un investissement sûr ?

    Soyez-en certain(e). Pour votre EIP, Xerius collabore uniquement avec des compagnies d'assurances aux reins solides et aux finances saines. De plus, nous vous offrons une garantie de capital, de sorte que vous récupérez toujours votre argent. Additionnez tous ces avantages et vous pouvez dormir sur vos deux oreilles : votre argent est en sécurité chez Xerius.

  • Qu'est-ce que la cotisation Wijninckx ?

    Additionnez votre prime annuelle pour toutes les assurances de pension complémentaire professionnelles (PCLI, INAMI, EIP et CPTI).
    La somme dépasse un certain montant (32.472 euros en 2018) ?
    Dans ce cas, vous payez une taxe sur la prime supplémentaire de 3 % du solde. C'est ce que l'on appelle la cotisation Wijninckx.

    Par exemple : vous avez payé des primes pour un total de 40.000 euros.
    40.000 – 32.472 = 7.528 euros x 3 % = 225,84 euros.

    L'État contrôle cela sur mypension.be. Si vous dépassez la limite, vous recevrez une demande de paiement l'année suivante. Vous souhaitez vérifier le calcul de l'État ? Contactez votre assureur.

     

     

Questions concernant vos impôts

  • Sur le plan fiscal, quel montant ma société peut-elle récupérer des primes payées et des éventuelles cotisations de rattrapage ?

    Le pourcentage d'avantage exact dans l'impôt des sociétés dépend des résultats de votre société. Au taux standard, votre avantage s'élève à 29,58 %. Dès 2020, il correspondra à 25 %.

    Votre PME entre en considération pour le taux réduit ? L'avantage équivaut alors à 20,40 % – ou 20 % à partir de 2020. Votre bénéfice doit rester sous la barre des 100.000 euros.

  • Quand ma société bénéficie-t-elle de l'avantage fiscal ?

    Votre société peut uniquement déduire les primes lorsqu'elle respecte la limite des 80 %. Vous recevrez une attestation à cet effet.

Questions concernant le paiement et la taxation

  • Puis-je entrer en considération pour l'incitant visant à travailler plus longtemps ?

    Plus vous continuez à travailler longtemps, moins vous payez d'impôts – voilà le principe de la mesure d'incitation visant à travailler plus longtemps. Vous pouvez bénéficier de cette mesure favorable si vous répondez aux conditions suivantes :

    1. vous ne prenez pas votre pension légale avant l'âge légal de la pension;
    2. vous avez été affilié(e) à une caisse d'assurances sociales sans interruption pendant les trois années précédentes;
    3. durant cette période, vous avez payé les cotisations sociales minimales de l'indépendant(e) à titre principale.

    Pour votre EIP, le taux passe alors de 16,5 à 10 %.

     
  • Comment le capital constitué est-il versé et imposé ?

    En principe, l'argent est versé en une seule fois sur votre compte. Ce capital se compose des primes payées, des intérêts et de la participation aux bénéfices. Vous devez encore effectuer les retenues suivantes :

    • une cotisation INAMI de 3,55 %;
    • une cotisation de solidarité de 0, 1 ou 2 %
    • une taxe de 16,5 % sur le montant épargné après déduction de la participation aux bénéfices, de la cotisation INAMI et de la cotisation de solidarité. Ce taux baisse à 10 % lorsque vous répondez aux conditions de la mesure d'incitation visant à travailler plus longtemps.
  • Quand mon capital est-il versé ?

    Vous recevez votre capital lorsque vous prenez votre pension. Xerius vous contacte au préalable et vous fournit les documents nécessaires.
    Vous prenez votre pension anticipée ? Dans ce cas, vous recevez votre EIP à l'avance également.
    Vous reportez votre pension ? Vous avez le choix : demander le paiement ou continuer à épargner.

    Chaque contrat a une date de fin, mais celle-ci sert principalement pour le calcul prévisionnel. Elle ne coïncide donc pas nécessairement avec le moment du paiement.

  • Qu'advient-il si je souhaite récupérer mon argent avant l'âge légal de la pension ?

    C'est uniquement possible si vous répondez aux conditions de carrière de la pension légale anticipée. Vous trouverez ces conditions dans ce tableau :

    Âge le plus précoce

    60

    61

    2

    62,5

    63

    normal

    2018

    43

    42

     

     

    41

     65

     2019

     44

    43

     

     

    42

     

     2025

    44

    43

     

     

    42

    66

     2030

    44

    43

     

     

    42

    67

    Vous êtes né à 1961 ou avant ? Dans ce cas, vous ne devez pas respecter les conditions de carrière et vous pouvez demander un rachat à partir de l'âge mentionné dans ce tableau :

    Année de naissance Prélèvement possible à partir de
    1958 ou avant 60 ans
    1959 61 ans
    1960 62 ans
    1961  63 ans

    Un transfert de réserve est toujours possible. Vous transférez le capital EIP dans un contrat EIP auprès d'un autre organisme de pension. Cependant, cette pratique est déconseillée dans le climat actuel de faibles taux d'intérêt. En effet, il est probable que cela ne soit pas intéressant au niveau financier..

    Le financement immobilier peut en revanche constituer une option à étudier.

     

     
  • J'ai 65 ans mais je ne prends pas encore ma pension. Qu'en est-il de mon épargne ?

    Vous avez le choix. Soit vous demandez le paiement du capital, soit vous prolongez votre EIP. De cette façon, votre société peut continuer à verser les primes et à profiter d'un avantage fiscal. Dès lors, vous pouvez faire payer le capital gratuitement quand vous le souhaitez.

    La plupart du temps, vous ne pouvez pas prolonger les éventuelles couvertures complémentaires en cas d'incapacité de travail ou de décès.

  • J'ai pris ma pension légale, mais je reste actif et je paie donc encore des cotisations sociales. Qu'en est-il de mon épargne ?

    Vous avez pris votre pension légale, l'EIP doit donc cesser et être payé. Les gains supplémentaires après votre pension n'ont aucun rapport avec l'EIP. Xerius vous contacte au préalable pour le paiement.

  • Puis-je recevoir mon capital sous forme de rente ?

    C'est possible, mais certainement pas conseillé. Vous feriez mieux d'opter pour un paiement intégral en une seule fois, car une rente :

    • est taxée chaque année comme revenus mobiliers;
    • génère peut-être un avantage financier moindre.
     

Questions concernant le décès

  • Qu'advient-il de mon épargne si je décède avant de prendre ma pension ?

    Vous n'avez pas de couverture décès complémentaire ? Dans ce cas, l'épargne constituée est versée au(x) bénéficiaire(s) désigné(s). Vous avez cette couverture décès complémentaire ? Le montant indiqué dans la police est payé.

    Votre conjoint(e) ou cohabitant(e) légal(e) est le bénéficiaire par défaut. Si vous n'en avez pas, l'argent va aux enfants. En l'absence d'enfants, l'argent rejoint l'héritage.

    Vous pouvez modifier librement les personnes mentionnées dans cette « clause bénéficiaire » de votre contrat.

     

     
  • Mes héritiers doivent-ils payer des droits de succession ?

    Oui, ils paient en principe des droits de succession sur le capital de décès.

Questions concernant votre statut d'indépendant(e)

  • J'arrête mon activité indépendante. Qu'advient-il du capital constitué dans mon EIP ?

    Si vous n'avez plus d'activité indépendante, votre société ne peut plus épargner dans votre EIP. Le capital constitué est conservé pour vous et vous continuez à recevoir les intérêts jusqu'à la date de fin de votre contrat. Par conséquent, votre société ne reçoit plus de demandes de paiement mais uniquement une mise à jour annuelle de la situation.

    Vous recommencez à travailler comme indépendant(e) dans la même entreprise ? Envoyez simplement un e-mail et nous réactivons votre police.

  • Je quitte la société. Vais-je perdre mon épargne ?

    Non. Si l'EIP a été établi avec vous comme assuré, l'argent versé continue à vous appartenir, même si vous ne travaillez plus pour cette société. Aucune nouvelle prime n'est plus versée, mais vous touchez encore des intérêts. Chaque année, vous recevez un aperçu de la situation jusqu'à votre pension. Votre argent sera ensuite versé.

Questions concernant la poursuite de l'épargne

  • Comment savoir le montant épargné ?

    Il existe trois façons de le savoir :

    • au moyen de la fiche de pension que vous recevez chaque année. Vous y trouverez toutes les données actualisées de votre contrat;
    • demandez une mise à jour à assurances@xerius.be;
    • surfez sur www.mypension.be pour un aperçu de vos plans de pension complémentaire. Toutefois, ce site web ne mentionne pas encore toutes les assurances épargne-pension pour l'instant.
  • J'ai déjà un EIP ailleurs. Puis-je également conclure un contrat avec vous ?

    Dans ce cas, deux options s'offrent à vous :

    • vous conservez votre EIP auprès de l'autre assureur et vous démarrez un nouveau contrat avec Xerius;
    • ou vous transférez le capital constitué dans un nouveau contrat par l'intermédiaire de Xerius. Généralement, cette possibilité n'est pas très intéressante sur le plan financier.
     
  • Comment puis-je encore compléter ma pension ?

    Votre PCLI et votre EIP atteignent le plafond ? Dans ce cas, vous pouvez opter pour une épargne-pension individuelle, éventuellement assortie d'une épargne à long terme.

Plus de questions et réponses

  • Puis-je aussi utiliser ma police pour le financement immobilier ?

    Effectivement, c'est possible. Vous pouvez mettre le contrat EIP (comme une habitation) en gage lorsque vous contractez un prêt hypothécaire. Vous pouvez aussi demander une avance pour financer l'achat, la construction ou la rénovation de votre habitation. Vous trouverez toutes les informations à ce sujet dans la fiche sur les avances.

  • Je veux absolument tout savoir...