• Pourquoi souscrire un contrat INAMI ?

    La question est plutôt : pourquoi pas ? Il serait dommage de renoncer à cet argent auquel vous avez droit. Les primes de l'INAMI viendront compléter de manière appréciable votre modeste pension légale et votre maigre allocation de maladie en cas d'incapacité de travail.

  • Dois-je être travailleur indépendant pour avoir droit à l'allocation ?

    Non, vous pouvez prétendre à l'allocation INAMI pour dentistes que vous soyez salarié(e) ou indépendant(e). À une seule condition : être conventionné(e).

  • À quelles conditions dois-je répondre pour obtenir l'allocation en tant que dentiste ?

    Il n'y a pas de conditions supplémentaires. Pour prétendre à une allocation de 2.348,55 euros (montant 2018), vous devez simplement être dentiste (partiellement) conventionné. Il vous suffit alors de signer un contrat INAMI et, bien entendu, de demander votre allocation.

    Pour les dentistes, la demande doit être introduite au cours du deuxième trimestre de l'année N. L'allocation INAMI pour 2018 devait donc être demandée au deuxième trimestre 2018, pour être versée au premier trimestre 2019.

    Afin de vous faciliter la vie, Xerius vous envoie un formulaire de demande pré-rempli à la mi-mars.

  • Comment est payée mon allocation INAMI ?

    Toute demande approuvée donne lieu à un versement de l'INAMI à Xerius. Le paiement est effectué au plus tard le 15 janvier de l'année qui suit l'introduction de la demande. Prenons un exemple concret. Pour vos prestations de 2019 :

    • vous recevez un formulaire de demande en mars 2019;
    • vous le renvoyez au plus tard en juin 2019;
    • l'INAMI verse votre allocation à Xerius en janvier 2020. Nous allouons cette somme aux protections que vous avez choisies. Vous recevez ensuite immédiatement une confirmation de notre part.

    Des anomalies peuvent toujours survenir. Le cas échéant, l'INAMI ou Xerius vous contactera sans délai.

  • Mon allocation INAMI est-elle déductible fiscalement ?

    Non, car vous ne la payez pas vous-même. Vous ne pouvez dès lors pas en retirer un avantage fiscal. Vous pouvez toutefois envisager une protection sociale que vous financeriez vous-même. L'idée est judicieuse, car vous renforceriez encore votre protection sur le plan de votre pension et de votre revenu, tout en bénéficiant de belles réductions fiscales.

     

    En savoir plus 

  • Puis-je renforcer davantage ma protection ?

    Oui, c'est possible. Il est même très sage de ne pas compter uniquement sur votre allocation INAMI.

    Prenez par exemple votre pension en tant qu'indépendant : elle oscille autour du seuil de pauvreté. Se constituer un capital de pension complémentaire vous sera dès lors indispensable pour conserver votre niveau de vie après votre longue carrière.

    En tant que travailleur indépendant, vous devez également penser à protéger votre revenu. En effet, le risque que vous deviez faire face à une maladie de longue durée est de 1 sur 10. Mieux vous serez protégé(e), mieux vous pourrez faire face aux conséquences de votre incapacité de travail.

    Xerius vous propose des solutions intéressantes, tant pour la constitution de votre pension que pour la protection de votre revenu.

  • Puis-je combiner mon allocation INAMI à une PCLI que je finance moi-même ?

    C'est à la fois possible et judicieux. Ce faisant, vous profiterez pleinement de la réduction fiscale associée à une PCLI, qui peut aller jusqu'à 64 %. Si vous financez votre PCLI avec votre allocation INAMI par contre, vous ne bénéficiez pas de cet avantage.

    En tant que prestataire de soins de santé, vous pouvez profiter de cet avantage fiscal que vous soyez travailleur indépendant ou salarié.

    Les deux protections sont par ailleurs indépendantes l'une de l'autre : votre allocation INAMI n'a aucune influence sur la PCLI que vous souscrivez vous-même, et inversement.

  • Le capital que j'accumule avec mon allocation INAMI compte-t-il pour la limite à 80 % de mon EIP ou de ma CPTI ?

    Oui, votre allocation est reprise dans le calcul. Vous devrez donc limiter vos versements pour votre EIP ou CPTI, sans que cela soit une catastrophe. Et ce n'est certainement pas une raison pour renoncer à votre allocation INAMI. Même si l'EIP et la CPTI promettent une taxation intéressante en fin de parcours. Par ailleurs, dans le cas d'une CPTI, vous ne devez prendre en compte que le capital constitué après le 1er janvier 2018.

  • Quelle option me convient le mieux ?

    Vous êtes dentiste indépendant ?
    Optez dans ce cas pour Xerius Relax4Life. Vous constituez votre pension et protégez votre revenu en cas d'incapacité de travail due à une maladie ou à un accident.

    Vous êtes dentiste salarié ?
    Votre protection en cas de maladie ou d'accident est alors suffisamment assurée par votre employeur. Il est donc préférable de vous concentrer sur la constitution d'un capital de pension complémentaire, via Xerius Relax4More.

    La protection de votre revenu vous paraît essentielle ?
    Envisagez dès lors une assurance Revenu garanti. Attention cependant : si vous ne recevez pas d'allocation INAMI pour l'une ou l'autre année, vous n'êtes pas non plus assuré(e).

    Envisagez également une combinaison des différentes protections.
    Vous pouvez par exemple opter pour un revenu garanti de 2.000 euros. Xerius calcule alors la part de votre allocation INAMI qui doit être imputée à votre assurance, tandis que le reste vient compléter votre capital pension.

  • Qu'est-ce qu'une PCLI sociale Xerius Relax4More ?

    Il s'agit d'une formule d'épargne qui met l'accent sur la constitution d'un capital de pension complémentaire. 90 % de votre allocation INAMI y sont consacrés. Pour vous, les avantages sont nombreux : garantie de capital, rendement garanti et participation bénéficiaire le cas échéant. Autrement dit, vous vous constituez un capital de pension solide. Vous bénéficiez également d'une protection de base en cas d'incapacité de travail.

    En savoir plus sur la PCLI sociale Xerius Relax4More >>

  • Qu'est-ce qu'une PCLI sociale Xerius Relax4Life ?

    Grâce à cette formule unique, vous combinez une protection en cas d'incapacité de travail à une pension complémentaire. Votre allocation INAMI est consacrée à 80 % à votre pension, pour laquelle vous bénéficiez d'une garantie de capital, d'un rendement garanti et d'une éventuelle participation bénéficiaire. Les 20 % restants vous protègent en cas d'incapacité de travail.

    En cas de maladie, vous pouvez prétendre à maximum 22.500 euros par an. Cet argent est à répartir entre un versement sur votre compte et des virements au titre de votre police INAMI. Autrement dit, vous protégez à la fois votre revenu d'aujourd'hui et celui de demain.

    En savoir plus sur la PCLI sociale Xerius Relax4Life >>

  • Qu'est-ce que l'INAMI exactement ?

    L'INAMI est l'Institut national d'assurance maladie-invalidité. Chargée du versement des allocations INAMI, l'organisation joue également un rôle crucial sur le plan de la sécurité sociale et veille à ce que les travailleurs salariés et indépendants assurés bénéficient des avantages sociaux suivants :

    • les soins médicaux requis;
    • le remboursement (partiel) de ces prestations médicales;
    • un revenu de remplacement en cas d'incapacité de travail ou de parentalité.

    En tant que prestataire de soins indépendant, vous pouvez aussi solliciter l'INAMI pour d'autres services, par exemple pour commander vos ordonnances et vos attestations de soins. Vous êtes également à la bonne adresse pour des informations spécifiques, remboursements et indemnisations.

  • Quelles démarches dois-je effectuer lorsque je me lance comme dentiste ?

    1. Demandez votre visa d'autorisation d'exercer
      Une fois votre diplôme en poche, le SPF Santé publique envoie votre visa à votre domicile.
    2. Apposez votre signature
      Signez votre convention de stage.
    3. Obtenez votre numéro INAMI
      Envoyez votre dossier de stage au SPF Santé publique. Ce dossier contient le formulaire de demande pour valider votre stage, l'attestation de sélection délivrée par l'université, l'accord salarial, le programme de formation (complémentaire) et le sujet de votre thèse. Sur avis positif de la commission d'agréation, vous recevez automatiquement votre numéro INAMI définitif.
    4. Recyclage obligatoire, accréditation facultative et inscription à l'antenne locale de votre région
      Pour conserver votre titre de dentiste, vous êtes tenu(e) de suivre un recyclage de 60 heures pendant un cycle de 6 ans, avec minimum 20 heures tous les deux ans. Vous pouvez aussi adhérer à un système d'accréditation, auquel cas vous recevrez des honoraires de 2.834,75 euros (2014). Un conseil : inscrivez-vous auprès de l'antenne locale (Study-Club) de votre région. Celle-ci gère en effet l'organisation des gardes et une partie de la formation continue nécessaire pour conserver votre titre.
    5. Affiliez-vous comme travailleur indépendant à une caisse d'assurances sociales
      Ceci doit être fait avant de lancer vos activités. Bien entendu, vous êtes le bienvenu chez Xerius.
    6. Affiliez-vous à une mutualité de votre choix.
  • Je veux vraiment tout savoir...

    Dans ce cas, consultez également la fiche d'information financière, le règlement de solidarité et les conditions générales.