Toutes les mesures gouvernementales en un coup d'œil

Soutien du CPAS aux personnes dans le besoin

Vous avez des difficultés avec vos dépenses ? Le CPAS peut alors offrir son aide.


Le subside du mécanisme de protection flamand

Une prime pour les entreprises subissant de lourdes pertes de chiffre d'affaires

  1. Vous avez connu une forte baisse de votre chiffre d'affaires entre le 1er août et le 30 septembre 2020 ? Dans ce cas, cette mesure vous protège de la faillite.
  2. Votre chiffre d'affaires a diminué entre le 1er octobre et le 18 novembre 2020 ? En voici les répercussions.

Soutien des autorités bruxelloises

Une prime unique pour les fermetures obligatoires


Soutien du côté wallon

Une prime unique pour la fermeture obligatoire


Le chèque-consommation

Le chèque-consommation donne un coup de pouce à la relance des secteurs les plus touchés par la crise du coronavirus.


Mesure 5 : mesures d'aide du gouvernement contre le coronavirus

Aides du CPAS pour les personnes dépendantes

Cette mesure va plus loin que les seuls indépendants, mais s'applique à tous les Belges. Vous ne pouvez plus payer vos dépenses quotidiennes ou liées aux soins médicaux en raison de la crise du coronavirus? Les CPAS apporteront alors une aide matérielle, sociale, médicale, médico-sociale ou psychologique. 

Adressez-vous au CPAS de votre commune pour introduire votre demande.




le subside du mécanisme de protection flamand

Cette nouvelle mesure d'aide protège contre la faillite les entreprises qui subissent une lourde perte de chiffre d'affaires en raison des mesures liées au coronavirus. Contrairement aux primes précédentes, il ne s'agit pas d'un montant fixe mais d'une contribution liée au chiffre d'affaires de l'entreprise.




Quand pouvez-vous bénéficier de cette aide ?

  1. Entre le 1er août et le 30 septembre 2020, votre chiffre d'affaires a diminué d'au moins 60% par rapport à la même période l'année dernière. Il va sans dire que votre entreprise devait être ouverte pendant cette période, sans prendre en compte votre fermeture annuelle.
  2. Vous remplissez les conditions pour avoir droit à la première prime de compensation ou à la prime de nuisances. Il n'est donc pas nécessaire que vous ayez effectivement demandé ou reçu la prime. Vous en saurez plus ici sur les conditions.
  3. Vous êtes en mesure démontrer la perte de chiffre d'affaires au moyen des recettes quotidiennes, des services fournis ou de l'enregistrement du temps.

Cette mesure de soutien a également certaines limites.

Vous avez un établissement de traiteur ou vous proposez régulièrement des repas ? Vous n'êtes alors éligible que si vous travaillez avec un système de caisse enregistreuse dite « caisse blanche ». Dans ce cas, vous recevrez 3.000 € ou plus.


Vous avez toujours l'obligation de rester fermé depuis le début de la crise du coronavirus ? Dans ce cas, vous n'avez pas droit à la prime car vous pouvez toujours bénéficier de la prime journalière de 160 € par jour.


Vous souhaitez plus d'informations sur ce subside ? Xerius se fera un plaisir de vous aider à l'adresse subsidies@xerius.be.



Quel est le montant de la prime ?

La prime s'élève à 7,5% de votre chiffre d'affaires pour la période allant du 01/08/2019 au 30/09/2019.

Ce montant est hors TVA et limité à un maximum de 15.000 € par entreprise. Vous êtes indépendant à titre complémentaire ? Dans ce cas, la prime sera divisée de moitié. Ce sera également le cas si votre entreprise compte moins de jours d'ouverture qu'en août et septembre de l'année dernière.



Où demander la prime ?

Vous trouverez plus d'informations à ce sujet auprès de VLAIO, l'Agence flamande pour l'innovation et l'entrepreneuriat. N'oubliez pas que la demande ne peut être faite qu'après le 30 septembre et doit être soumise au plus tard le 15 novembre 2020.


Vous avez dû fermer en raison du renforcement récent des mesures ? Vous pouvez alors demander une avance de 2.000 € maximum. Vous trouverez aussi de plus amples information à ce sujet auprès de VLAIO.

Mesures de soutien des autorités bruxelloises

Le gouvernement bruxellois a approuvé une prime unique de 3.000 euros pour les entreprises qui sont obligées de fermer. Les entreprises suivantes sont éligibles :

  • Cafés, bars et tavernes
  • Maisons de thé
  • Cafétérias
  • Tout autre lieu où des boissons alcoolisées et non alcoolisées sont proposées à la consommation sur place et qui doit être fermé.


Cette prime ne peut pas encore être demandée.

Vous trouverez de plus amples informations sur le site Web du 1819.







Mesures de soutien des autorités wallonnes

Le gouvernement wallon prévoit une prime unique de 3.000 à 9.000 euros pour les établissements horeca concernés. Le montant de la prime dépend de la taille de l'entreprise.


Cette prime ne peut être demandée pour le moment. Sur cette page Web, vous découvrirez les dernières nouvelles concernant les mesures prises par le gouvernement wallon.


Pour les autres secteurs touchés, le gouvernement wallon a annoncé une prime supplémentaire à la fin du mois de septembre. Il s'agit d'entreprises du secteur de l'événementiel, de voyagistes, d'autocars, de forains, etc. S'ils présentent une perte de chiffre d'affaires de 60% au cours du troisième trimestre 2020 par rapport au troisième trimestre 2019, ils auront droit à une prime. Cela représente 30% des ventes au troisième trimestre 2019. Le montant minimum indemnisé est de 3.000 euros. Pour les entreprises de plus de 50 salariés, l'aide peut s’élever à 40.000 euros.


Vous avez encore des questions sur l'une de ces mesures de soutien ? Vous y trouverez sans doute la réponse sur la page des questions fréquemment posées.

Accéder aux questions fréquemment posées

Le Chèque consommation

De nombreux employeurs octroient des Chèques consommation à leurs travailleurs. Il s'agit d'une initiative des autorités belges. Avec les Chèques consommation, les travailleurs peuvent dépenser jusqu'à 300 euros dans les secteurs les plus durement touchés en temps de coronavirus : l'horeca, le secteur du sport et de la culture, et les petits commerces. Une manière pratique d'attirer de nouveaux clients désireux de soutenir leur économie locale.

En vue d'accepter le Chèque consommation, le commerçant doit d'abord s'enregistrer auprès de Sodexo, Edenred ou Monizze.


Qui peut accepter le Chèque consommation ?

  1. Les hôtels, restaurants et cafés ;
  2. Le secteur culturel – agréé, approuvé ou subventionné par l'autorité compétente ;
  3. Les associations sportives pour lesquelles il existe une fédération agréée ou subventionnée par les Communautés ou qui fait partie de l'une des fédérations nationales ;
  4. Les petits commerces qui ont dû cesser les activités pendant 1 mois au moins en raison des conséquences du COVID-19.