Un revenu supplémentaire après votre pension en tant qu’indépendant

Vous avez pris votre pension, mais vous êtes encore plein d'énergie ? Vous pouvez encore gagner un beau complément en tant qu'indépendant. Vous êtes toutefois soumis à plusieurs règles qui varient selon votre âge et votre pension.


Revenu de pension complémentaire : pouvez-vous travailler en tant qu'indépendant ?

Vous souhaitez arrondir vos fins de mois après votre carrière, sans perdre votre pension bien méritée ? C’est possible en tant que pensionné indépendant. Pour pouvoir travailler dans cette situation, vous devez toucher une pension. Vous ne pouvez donc pas simplement choisir le statut dont vous voulez bénéficier. Si vous êtes pensionné, vous entrez automatiquement dans cette catégorie.


En outre, vous devez créer une entreprise individuelle ou une société. Faute de quoi vous ne pourrez pas devenir indépendant. Sur cette page, nous nous concentrerons principalement sur l'entreprise individuelle, car la plupart des pensionnés choisissent cette forme de société. Vous voulez tout de même peser le pour et le contre ? Dans ce cas, consultez cette page.


Vous avez des doutes sur le fait que vous remplissez les conditions pour devenir indépendant sous ce statut ? Dans ce cas, les experts de Xerius vont tout vérifier. S'ils ont besoin d'informations ou de documents supplémentaires de votre part, ils vous contacteront.

Contactez nos experts



Quel revenu supplémentaire pouvez-vous gagner sans perdre votre pension ?

Il existe un critère clair pour cela : votre âge.


Vous avez moins de 65 ans ?

Vous pourrez alors gagner autant que vous le souhaitez, à condition d'avoir travaillé au moins 45 ans au moment de votre pension.


Vous avez moins de 65 ans, mais vous n'avez pas ces « 45 ans de travail » au compteur ?

Limitez alors vos revenus au revenu annuel maximum autorisé ci-dessous.

  • Vous n'avez pas d'enfants à charge ? Votre revenu annuel maximum autorisé en tant qu'indépendant est alors de 6.797 €.
  • Vous avez des enfants à charge ? Votre revenu annuel maximum autorisé en tant qu'indépendant est alors de 10.195 €.

Comme vous ne pouvez gagner que jusqu'à cette limite, vos cotisations sociales seront également plafonnées en conséquence. Attention : vous dépassez d'au moins 25% le revenu annuel maximal autorisé ? Les conséquences sont alors plutôt salées :

  • vous perdez votre pension légale;
  • vos cotisations sociales sont calculées au taux d'un indépendant à titre principal. C'est-à-dire à 20,5%, et ce, à partir d'un revenu annuel minimum de 14.000 €.

Vous avez plus de 65 ans et vous percevez une pension ?

À partir du 1er janvier de l’année de votre 65e anniversaire, vous pouvez gagner un revenu supplémentaire de manière illimitée. Vous ne pouvez pas perdre votre pension, quel que soit le volume de la caisse enregistreuse.


Vous avez plus de 65 ans et vous percevez uniquement une pension de survie ?

Dans ce cas, vous feriez mieux de surveiller vos arrières. Essayez de limiter vos revenus aux montants indiqués ci-dessous.

  • Vous n'avez pas d'enfants à charge ? Votre revenu annuel maximum autorisé en tant qu'indépendant est alors de 19.632 €.
  • Vous avez des enfants à charge ? Votre revenu annuel maximum autorisé en tant qu'indépendant est alors de 23.880 €.

Ici aussi, ne dépassez pas le plafond. À défaut, vous écopez d'une perte de pension et de cotisations sociales plus élevées.





Quels sont les frais liés à votre démarrage ?

1. Frais uniques au démarrage

Premier arrêt : Xerius Guichet d’Entreprises. Nous nous chargeons de l'inscription de votre entreprise individuelle à la Banque-Carrefour des Entreprises. Et nous vous fournirons alors un numéro d'entreprise.


Cette inscription coûte 90,50 €. Toutefois, de nombreuses communes (comme Bruges et Gand) remboursent ces frais. Renseignez-vous donc dans votre commune pour savoir de quelles subventions et primes vous pouvez bénéficier en tant qu'indépendant débutant. Vous lancez une société ? Attendez-vous alors à payer environ 1.500 € de frais.

Lancer son entreprise
Devenir indépendant dans une entreprise existante


2. Vos cotisations sociales

À l'instar de tous les indépendants, celles-ci sont calculées sur votre revenu annuel net imposable. Les indépendants ordinaires doivent payer 20,50% de ce montant. Pour vous – en tant qu' indépendant titulaire d'une pension ou pour les plus de 65 ans bénéficiaires d'une pension de survie – un taux inférieur est applicable, comme le montre le tableau ci-dessous.


votre revenu annuel

% destiné au calcul de vos cotisations sociales

inférieur à 3.107,17 €
0% (*)
de 3.107,17 € à 60.638,45 €
14,70%
de 60.638,45 € à 89.361,89 €
14,16%
plus de 89.361,89 €
0%

Un bon conseil : vous comptez gagner moins de 3.107,17 € ? Informez-en votre caisse d'assurances sociales, Xerius donc. Ainsi, vous n'aurez pas à payer la cotisation minimale forfaitaire (CMF) de 117,67 €. Mieux encore : vous ne paierez pas du tout de cotisations sociales. Vous pouvez lire ici comment ce calcul fonctionne exactement.




3. Vos taxes provinciales annuelles

Le montant dépend de la surface de votre entreprise. Plus elle est importante, plus la facture sera salée. Sauf si vous avez la chance d'être actif dans le Brabant flamand, où un tarif de 0 € s'applique. La Flandre orientale est l'autre extrême, avec une taxe provinciale de 125 €.




4. Vos impôts

N'oubliez pas que votre pension et les revenus de votre activité indépendante sont additionnés lors du calcul de vos impôts. Il se peut donc que vous vous retrouviez dans une tranche plus élevée. Et que vous payiez donc plus d'impôts.


Cependant, vous pouvez toujours réduire vos impôts. Faites suffisamment de frais avec votre entreprise pour faire passer vos revenus en dessous des montants limites. En d'autres termes, réduisez vos impôts en effectuant des achats pour votre entreprise. Les possibilités sont infinies, comme vous pouvez le lire dans cet article sur les frais professionnels.




5. Pour conclure, votre comptable...

Nous en venons donc à vos deux derniers postes de frais. Le premier est votre comptable. Combien devrez-vous débourser pour ses services ? Cela dépend de l'ordre que vous mettez dans votre paperasse. Vous avez une profession relativement simple, avec des coûts et revenus limités ? Vous vous en tirerez alors pour quelques centaines d'euros. Découvrez ici comment trouver le comptable qui vous convient.




6 ...et vos assurances

Votre comptable est également bien placé pour vous conseiller sur les assurances dont vous avez besoin. Pensez à l'assurance incendie, si votre entreprise est située dans un bâtiment. Ou une assurance pour les machines coûteuses avec lesquelles vous travaillez peut-être. Vous travaillez sans comptable ? Passez alors par l’Assistant Assurances Xerius. Cet outil en ligne de Xerius vous en dit également plus sur vos assurances.



Cette page résumée pour vous

  • En tant que pensionné, vous pouvez créer votre propre entreprise tout en conservant votre pension.
  • Dans certains cas, vous pouvez même gagner autant que vous le souhaitez sans que cela ait une incidence sur votre pension.
  • En faisant des frais professionnels, vous pouvez garder vos impôts sous contrôle.