Lancer sa propre entreprise, mais à quel prix ?

Un salarié ou un fonctionnaire n’a absolument pas besoin d’être un génie des maths, son patron calcule tout pour lui. Pour un indépendant, c’est un peu différent. Vous faites constamment les comptes pour connaître votre chiffre d’affaires, vos bénéfices et vos frais. Ressortez votre boulier, car nous faisons appel à notre génie des maths pour l’un des calculs les plus importants qui soient : combien coûte la création d’une entreprise personne physique ? Combien cela coûte-t-il de lancer sa propre entreprise ?

Les postes de dépenses les plus importants en tant qu’indépendant

Votre situation d’indépendant est unique, tout comme les coûts que vous devez supporter pour lancer votre propre entreprise. Pourtant, en tant que starter, vous devez assumer les mêmes dépenses que vos collègues :

  1. les frais d’établissement
  2. les coûts de fonctionnement de votre entreprise
  3. les coûts relatifs au démarchage des clients.




Vos frais d’établissement

1. Coûts de votre inscription légale

Pour lancer votre entreprise en Belgique, vous devez vous inscrire officiellement à un Guichet d’entreprise. Xerius remplit parfaitement ce rôle.


156,05 €(TVAC)


Les frais d’établissement de votre entreprise personne physique sont liés à l’inscription légale. Ces obligations légales comprennent :

  1. votre inscription à la Banque-Carrefour des Entreprises, qui vous attribuera un numéro d’entreprise ;
  2. l’activation de votre numéro d’entreprise comme numéro de TVA ; 
  3. votre affiliation en tant qu’indépendant à une caisse d’assurances sociales telle que Xerius. Vous êtes ainsi assuré de bénéficier d’une protection sociale ;
  4. un soutien pour les autres formalités de démarrage, comme la demande des autorisations éventuelles.

Il est facile de créer une entreprise personne physique, tout le contraire d’une société.


Pour la création de votre entreprise personne physique, il vous suffit de vous rendre dans un guichet d’entreprise. Une semaine plus tard, vous pouvez déjà ouvrir. C’est tout à fait différent pour une société. Avant de vous présenter à Xerius Guichet d’Entreprises, vous devez d’abord créer cette société. Pour ce faire, vous devez passer devant un notaire, notamment, et établir un plan financier. Cela nécessitera donc davantage de temps et d’efforts au moment de lancer votre entreprise et, par conséquent, davantage d’argent. Comptez sur un bon 1.500 euros, à payer immédiatement.

2. Trouver le bon comptable

Quel comptable vous convient le mieux ? Cela dépend d’un grand nombre de facteurs. Dans quel secteur serez-vous actif en tant qu’indépendant ? Serez-vous indépendant à titre principal ou à titre complémentaire ? Faites-vous la paperasse vous-même ou laissez-vous le comptable s’occuper de tout ?


Indépendamment de ces critères, différentes formules sont également possibles. Vous pouvez ainsi payer un forfait annuel ou trimestriel ou fonctionner selon un tarif horaire. Dans ce cas, vous pouvez compter sur un minimum de 75 euros par heure.


Ce n’est pas donné, en effet. Mais n’oubliez jamais qu’un bon comptable rapporte deux fois plus. En outre, les frais de comptabilité sont déductibles à 100 % en tant que frais professionnels.

Comment choisir un comptable ?

CONSEIL

Demandez une offre claire au moment de choisir votre comptable. Celle-ci doit inclure toutes les tâches que vous souhaitez confier au comptable, comme la saisie de vos factures, le dépôt de la déclaration à la TVA, l’établissement de votre déclaration d’impôts et la clôture de l’exercice.

3. Vos assurances en tant qu’indépendant débutant

La liberté et le bonheur, tel est le credo de nombreux indépendants. Vous n’avez pas de patron au-dessus de vous et vous prenez vos propres décisions. C’est pourquoi il est essentiel de protéger soigneusement cette liberté. Et c’est ce que vous faites avec les assurances adéquates.


Certaines couvertures sont obligatoires. Les autorités veulent ainsi éviter que vous vous asphyxiiez financièrement si les choses tournaient mal. L’exemple le plus connu est peut-être celui de l’assurance incendie pour votre bâtiment. L’assurance responsabilité professionnelle vous dit probablement elle aussi quelque chose.


Outre les assurances obligatoires, vous devez également penser à votre protection sociale. Quelle pension aurez-vous plus tard ? Est-ce suffisant ? De quoi allez-vous vivre si vous êtes en incapacité de travail de longue durée ? Il n’est pas inutile d’y penser, car cela touche 1 Flamand actif sur 2 au cours de sa carrière.

Découvrez les assurances dont vous avez besoin

Coûts de fonctionnement de votre entreprise

Cette liste est évidemment très variée, car les coûts dépendent de vos projets. Vous voulez connaître avec précision le coût de votre projet ? Remplissez le tableau financier sur Xerius Drive . De cette façon, vous disposez immédiatement d’une base solide pour un plan financier réaliste.

Vers Xerius Drive


1. De quel capital avez-vous besoin pour lancer votre propre entreprise ?

Vous êtes freelance, consultant ou indépendant et vous n’avez pas besoin d’investissements importants ? Ou vous ne devez pas recourir à des fournisseurs ? Dans ce cas, vous pouvez vous lancer sans faire de très grandes dépenses et un capital de départ n’est pas vraiment nécessaire.


Est-ce bien le cas ? Réfléchissez à ce dont vous avez besoin. Pensez par exemple à ce qui suit :

  • outils, vêtements professionnels et matériel de bureau
  • machines et équipements (achat, location, entretien)
  • logiciels, matériel, téléphonie 
  • matériel roulant (véhicules, carburant, taxes, parking, etc.)
  • matières premières, marchandises et stock.



2. Où allez-vous travailler ?

Votre garage va-t-il devenir le centre névralgique de votre entreprise, comme Apple et Amazon à leurs débuts ? Ou est-il nécessaire d’investir dans un bien immobilier ? Si oui, avez-vous seulement besoin de place pour votre bureau et votre ordinateur portable ? Ou devez-vous y stocker un BelAZ 75710, le plus grand camion au monde mesurant 20 mètres de long, 8 mètres de haut et 10 mètres de large ? Tout a son importance. En outre, lorsque vous louez ou achetez un espace de travail, vous devez également tenir compte d’autres postes de dépenses :

  • le loyer, la garantie locative ou le prix d’achat, le précompte immobilier
  • l’énergie
  • les télécoms
  • l’eau
  • le mobilier
  • la décoration
  • l’entretien (le nettoyage et les réparations)
  • les assurances
  • la SABAM et la rémunération équitable. Celle-ci est obligatoire si vous recevez des clients dans une pièce où vous jouez également de la musique.
  • les taxes communales et provinciales. Ce montant annuel dépend, entre autres, de la superficie de votre entreprise et de la province dans laquelle vous vous trouvez. Il varie de 62 à 125 euros.

CONSEIL

Si vous souhaitez vendre des produits, lancez une boutique en ligne. Vos frais fixes seront beaucoup moins élevés que dans un magasin physique. De plus, vous pouvez connaître les produits qui se vendent le mieux de manière peu coûteuse. Pour certains produits, comme les livres et les vêtements, vous n’avez même pas besoin d’acheter de stock. Vous travaillez alors avec un fournisseur contre commission.

3. Travaillez-vous seul ou avec du personnel ?

Dans le premier cas, les postes de dépenses récurrents suivants sont à prendre en considération :


Vous allez démarrer avec du personnel ou en collaboration avec un autre freelance ? Dans ce cas, la liste s’allonge :

  • le prix mensuel total du freelance
  • les coûts salariaux du personnel
  • les assurances du personnel
  • les avantages octroyés à vos travailleurs, tels que les chèques-repas, les écochèques et l’indemnité vélo
  • les coûts propres à l’employeur, tels que les frais de déplacement et de téléphone
  • les formations destinées à vos collaborateurs
  • le secrétariat social (aide au calcul des salaires).

Vous voulez avoir une idée du coût total ? Adressez-vous à notre partenaire SD Worx.


Coûts relatifs au démarchage des clients

Malheureusement, on ne peut pas attirer les clients avec de la musique, comme l’a fait le Joueur de flûte de Hamelin. Vous devez vous faire connaître et drainer votre propre public. Il faut donc également prévoir un budget pour cela. Cela concerne, par exemple, les éléments suivants :

  • le développement de votre image de marque et de votre site Web
  • les coûts liés au domaine de votre site Web, à l’hébergement et à la maintenance
  • la publicité (en ligne et hors ligne)
  • le sponsoring
  • les relations publiques et la représentation
  • l’aménagement de votre vitrine et de votre showroom
  • le conditionnement
  • les cadeaux d’affaires
  • les conférences et les événements
  • les abonnements et les frais d’adhésion aux réseaux
  • les frais de restaurant et les repas d’affaires
  • les frais de déplacement et de séjour.

Vous trouvez la liste trop longue ? Concentrez-vous au départ sur la plus belle des publicités, c’est-à-dire le bouche-à-oreille. Un client satisfait se fera un plaisir de le dire à sa famille, ses amis, ses connaissances et ses collègues.





En conclusion, le coût de la création de votre propre entreprise dépend de vos projets.

Les coûts liés à la création de votre propre entreprise ou de votre entreprise personne physique dépendent de ce que vous voulez faire. Cela présente également un avantage : en commençant modestement, vous maintenez ces coûts dans des limites raisonnables. Vous êtes ambitieux et vous voulez entrer directement par la grande porte ? Dans ce cas, vous devrez ajouter d’autres postes de dépenses.


Et pour finir, voici un bon conseil : en tant qu’indépendant, vous percevez entre 40 à 50 % de l’argent qui rentre. C’est pourquoi une estimation réaliste de vos revenus et de vos coûts est si importante. Elle vous donne une idée claire de la faisabilité de vos projets. Xerius Drive vous permet de réaliser facilement cette estimation vous-même.