Choisir un comptable en accord avec votre budget

Un bon comptable ou expert-comptable vous permet non seulement d'éviter des tracas, mais aussi d'économiser de l'argent. Comment trouver le professionnel avec lequel collaborer ? Xerius vous met sur la bonne voie et vous explique quels services vous êtes en droit d'attendre.

Utile à garder à l'esprit

  • Cherchez un comptable expérimenté dans votre branche. Réunissez-vous et voyez si le courant passe.
  • Expliquez clairement ce que vous attendez exactement de votre comptable.
  • Ne vous focalisez pas sur le prix. Un bon comptable revaudra votre investissement au centuple.




Comment choisir le comptable ou l’expert-comptable qui vous convient ?

Jetez un œil. En un rien de temps – vous prendrez plus longtemps pour un œuf à la coque parfaitement tendre –, vous découvrirez parfaitement comment trouver le comptable idéal. Un point important, parce qu'un bon comptable est une vraie pépite.

Devenir indépendant #3 : choisir un comptable

Alors, vous avez vu le raccourci vers votre comptable idéal ? Nous reprenons ci-dessous tous les éléments à prendre en compte. Ainsi, vous arriverez pas à pas chez un spécialiste qui est parfaitement adapté à votre situation.






Trouver votre comptable idéal étape par étape

1. Soyez à l'écoute de vos collègues entrepreneurs

La plupart des indépendants trouvent leur comptable par le bouche-à-oreille. C'est logique, car votre collègue ne vous donne pas seulement ses coordonnées. Il partage également des informations pertinentes sur l'approche de votre comptable et sa spécialisation éventuelle.




2. Choisissez un comptable ayant une expertise dans votre domaine

Votre comptable est votre bras droit dans les moments importants, tels que votre déclaration d'impôts, l'achat d'un bien immobilier ou un investissement. Entre les deux, vous devez également obtenir des conseils et discuter des résultats. Cherchez donc un comptable dans votre région qui a de l'expérience dans votre branche spécifique. Cette expérience est encore plus importante lorsque vous êtes pharmacien, boulanger ou profession libérale. Parce qu'alors, des règles fiscales spécifiques s’appliquent à votre entreprise.

Quelle est la différence entre un comptable et un
expert-comptable ?


Le comptable et l'expert-comptable sont tous deux des professionnels financiers qui vous aident dans votre comptabilité et vous donnent des conseils professionnels. Un expert-comptable est en outre légalement compétent pour quelques tâches supplémentaires comme la délivrance du « rapport d'audit » relatif aux comptes annuels des sociétés.

Demandez un premier entretien (gratuit)

Normalement, un premier entretien est toujours gratuit. N'hésitez donc pas à explorer l'offre : cherchez les comptables de votre région sur Google, prenez contact avec les instituts professionnels IPCF et IEC, sélectionnez trois adresses et allez-y. Ces comparaisons vous permettent de décider qui convient le mieux :

  • vous recevez des réponses détaillées
    Une question telle que « Dois-je opter pour une entreprise personne physique ou une société ? » est un bon indicateur. Les bons comptables détaillent toutes les options. Et vous conseillent seulement une piste par la suite.
  • votre comptable connaît votre secteur
    Un comptable peut difficilement connaître chaque profession par cœur. Mais une certaine notion est tout de même nécessaire. Si l'explication de votre profession est suivie par un long silence, il/elle ne sera peut-être pas la personne adéquate.
  • votre comptable réfléchit proactivement
    Un bon comptable tient compte de vos ambitions. Il/elle aborde donc certaines questions de son propre chef : coûts, cotisations sociales, subventions éventuelles, etc.
  • votre comptable parle un langage compréhensible
    Un bon comptable explique son avis de façon claire et détaillée. Un test pratique : demandez de plus amples informations sur les procédures de paiement des cotisations sociales. L'argumentation est-elle parfaitement claire ? Excellent, dans ce cas, ce comptable pourrait même vous expliquer la théorie de la relativité d'Einstein !




Quels services êtes-vous en droit d'attendre de votre comptable ou expert-comptable ?

1. Des conseils sur mesure

Ces bons conseils ne se limitent pas à vos frais ou à vos impôts. Votre comptable peut également vous aider à établir un plan financier, à changer de forme de société et à rechercher des investisseurs privés.




2. Un service qui vous correspond

Vous choisissez vous-même le degré de prestation de services assuré par votre comptable. Vous souhaitez par exemple gérer vous-même une partie de votre comptabilité ? Dans ce cas, votre comptable vous recommandera un logiciel comptable adéquat. Vous pourrez alors effectuer votre déclaration TVA, de sorte que vous ne devrez prendre rendez-vous avec votre comptable qu'une fois par an.




3. Vous restez au courant de la législation la plus récente

De nouvelles règles susceptibles de vous rapporter de l'argent voient le jour ? Un bon comptable réagit rapidement. D'ailleurs, cela arrive plus souvent que vous ne le pensez. Citons les nouveaux frais déductibles, le tax shift ou encore les régimes fiscaux favorables comme le tax shelter.

Un exemple tiré de la pratique : sollicitez votre comptable pour votre déclaration d’impôt.

Chaque Belge y a droit une fois par an : la déclaration d'impôt. En tant qu'indépendant, vous devez même compléter les deux parties de l'épais formulaire. C'est pourquoi la plupart des entrepreneurs délèguent cette corvée à leur comptable. Ce n'est pas obligatoire, vous pouvez également prendre le taureau par les cornes. Mais sachez que ce n'est pas une sinécure.




Option 1 : vous complétez vous-même la déclaration

Quels chiffres devez-vous mentionner ?

  • Votre chiffre d'affaires brut : le total de toutes les ventes de votre entreprise.
  • Vos frais professionnels réels : toutes les dépenses nécessaires au fonctionnement de votre entreprise. De nombreux frais professionnels peuvent être déduits intégralement de vos revenus. Pensez aux frais de bureau ou de votre local professionnel ou encore aux frais de téléphone et d'Internet. Vous êtes indépendant complémentaire ? Soyez attentif à la TVA et veillez à déclarer correctement vos frais.
  • Vos frais (professionnels) forfaitaires : vous exercez une profession libérale ? Dans ce cas, vous pouvez également opter pour des frais forfaitaires. Ceux-ci correspondent à un pourcentage fixe de votre chiffre d'affaires moins vos cotisations sociales. Plus votre chiffre d'affaires est élevé, plus le pourcentage est faible. Dans la pratique, cependant, bon nombre de professions libérales optent pour les frais professionnels réels, car ceux-ci sont généralement plus élevés.
  • Vos assurances(-pension) : une PCLI ou un revenu garanti sont aussi des frais professionnels. Le fisc paie une grosse partie de votre pension et de votre revenu de remplacement par cette voie.
  • Vos cotisations sociales : chaque année, vous recevez une attestation fiscale de votre caisse d'assurances sociales. Celle-ci contient un récapitulatif des cotisations que vous avez versées l'année précédente. Ces cotisations sont également déductibles, de sorte que vous payez moins d'impôts.



Option 2 : vous faites appel à votre comptable

Vous courez toutefois un certain risque en vous aventurant seul dans la jungle fiscale. Pensez déjà au temps que vous perdrez à remplir le formulaire. Ne serait-il pas plus judicieux de le consacrer à votre activité ? Il y a encore d'autres raisons de confier cette tâche à votre comptable. Voyez par vous-même :

  • Chaque année, le nombre de codes fiscaux augmente. En 2019 : 38 nouveaux codes. En 2020 : 75. La prolifération des codes sur votre déclaration d'impôt se poursuit sans relâche.
  • Votre comptable remarquera des postes fixes à déduire que vous avez négligés. Faites le calcul de la somme que vous économiserez sur vos impôts.
  • En qualité d'expert, votre comptable connaît toutes les exceptions. Les règles concernant les revenus tirés de plusieurs activités, ça vous parle ? Et les frais professionnels partiellement déductibles ? Ou le statut fiscal du conjoint aidant ? Tout ces éléments peuvent jouer en votre faveur. Et votre comptable sait comment.


Déclaration d'impôt via un comptable : quelle échéance ?

Si vous remplissez vous-même votre déclaration d'impôt, vous devez l'introduire au plus tard à la fin du mois de juin. Si vous utilisez Tax-on-web, vous bénéficiez généralement de quelques semaines supplémentaires. Vous avez besoin de plus de temps pour préparer votre déclaration d'impôt ? Dans ce cas, laissez la déclaration à votre comptable. Il dispose d’un délai supplémentaire jusqu'à la fin du mois d'octobre. Et en cette période exceptionnelle de crise sanitaire, ce délai est encore rallongé. Vous gagnez ainsi du temps pour mettre de l'ordre dans vos factures, certificats, preuves d'achat et tickets TVA.

Nous vous conseillons néanmoins de ne pas attendre le dernier moment. Car si vous êtes en retard, vous ne recevrez plus d'avertissement, mais vous serez immédiatement mis à l'amende.



Conclusion

Vous pouvez remplir votre déclaration d'impôt vous-même, tout simplement. Mais confier cette tâche à votre comptable est un investissement qui vous rapportera à coup sûr.




Combien coûte un bon comptable ou expert-comptable ?

De nombreuses formules sont possibles, car tout dépend de votre situation. Vous êtes indépendant(e) en activité principale ou complémentaire ? Quelle est la complexité de votre activité ? Combien de tâches confiez-vous à votre comptable ?


Voilà pourquoi la plupart des comptables vous laisseront la liberté : vous préférez un forfait annuel ou trimestriel ? Vous préférez payer par heure ? Dans ce dernier cas, vous pouvez vous baser sur des tarifs horaires à partir de 75 euros hors TVA. Demandez toujours une offre claire mentionnant tous les services : encodage de vos factures, déclaration TVA, déclaration d'impôt, clôture annuelle, entretiens, etc.


Astuce : ne vous focalisez pas sur le prix. L'investissement dans un bon comptable se récupère largement. Qu'obtenez-vous pour votre argent ? – cette question est importante. Retenez également que les frais comptables sont fiscalement déductibles à 100 % à titre de frais professionnels.




Vous pouvez changer de comptable

La relation avec votre comptable ou expert-comptable est basée sur la confiance. Cette confiance ne peut toutefois pas être aveugle. Veillez à toujours être au courant de ce que fait votre comptable et à comprendre les opérations qu'il/elle effectue. N'oubliez pas qu'il s'agit de votre entreprise et que c’est donc vous qui assumez la responsabilité finale.


Vous n'êtes plus satisfait(e) de la collaboration ? Il est possible de changer. Si vous avez conclu un contrat écrit à l'époque, respectez le délai de préavis prévu. En cas d'accord verbal, fixez un délai de préavis raisonnable de commun accord. Votre nouveau comptable commencera de préférence au début d'un nouveau trimestre ou – encore mieux – d'un nouvel exercice comptable.

Votre comptable et Xerius : un seul front


Xerius collabore avec de nombreux comptables et experts-comptables, et donc peut-être aussi avec le vôtre. Votre conseiller peut accéder en ligne à votre dossier chez Xerius, si bien qu'il/elle peut vous aider à démarrer votre entreprise. Ainsi, votre comptable ou expert-comptable peut suivre de près votre évolution en tant qu'indépendant(e) et vous donner des conseils en fonction de votre situation actuelle.