Entreprise personne physique ou société ? Avantages et inconvénients

Allez-vous opter pour une entreprise personne physique ou une société ? Pour prendre cette décision, vous devez être en mesure de comparer. Voilà pourquoi les avantages et les inconvénients les plus importants sont énumérés ici.  


La bonne forme juridique : faites un choix réfléchi

Entreprise personne physique ou société : telle est la question. Grâce aux conseils de cette vidéo, vous serez en mesure de faire le bon choix. En 3'44" exactement, nous vous énumérons tous les avantages et les inconvénients et vous donnons des exemples pratiques. Jetez-y un coup d'œil !

Devenir indépendant #4 : entreprise personne physique ou société ?

Vous avez terminé ? Entreprise personne physique ou société ? Vous pouvez relire tous les détails ci-dessous. Vous pourrez ainsi décider en toute connaissance de cause quelle forme juridique est la plus avantageuse pour vous.





Entreprise individuelle ou société ? Quelle est la différence ?

Une entreprise individuelle

L'entreprise individuelle est de loin la forme d'entreprise la plus couramment choisie par les starters.


Comme l'a dit Louis XIV : « L'État, c'est moi » – ainsi, vous êtes votre entreprise individuelle. Votre entreprise n'a pas de personnalité juridique distincte. Vous et votre entreprise formez une seule entité. Voilà pourquoi le nom officiel de votre entreprise unipersonnelle est simplement votre propre nom.


Vous prenez toutes les décisions concernant l'entreprise, et vous êtes entièrement responsable de tous les engagements contractés pour votre entreprise. Cela signifie que tout ce que vous gagnez grâce à votre entreprise représente des revenus personnels. Les revenus de votre entreprise s'ajoutent à tous les autres revenus potentiels que vous percevez, et vous payez des impôts sur le total.




Une société

Une société n'est pas indissociable de vous. C'est une entité séparée ou personne morale, et elle existe donc par elle-même. Vous fondez une société par un contrat passé avec tous les fondateurs (une, deux ou davantage de personnes). Dans ce contrat, vous donnez à la société sa propre « identité » : un nom, une adresse et un capital dont elle peut disposer.


Vous y établissez également les statuts. Comme la société a une existence propre, il est très important de prendre de bonnes dispositions. Ces règles décrivent, entre autres, les éléments suivants :

  • les activités que la société exercera;
  • qui a quelles responsabilités et quels pouvoirs;
  • comment la gestion quotidienne sera assurée.

Votre société existe dès que vous établissez un contrat ou un acte constitutif et que vous le signez avec tous les fondateurs. Vous serez alors les seuls à avoir officiellement connaissance de l'existence de la société.


Toutefois, si vous voulez faire des affaires avec d'autres, vous devez publier son existence au Moniteur belge. À partir de ce moment, la société est, devant la loi, une entité séparée ou personne morale, et peut prendre des engagements, faire des achats et procéder à des ventes.





L'entreprise individuelle à la loupe

Pourquoi opter pour une entreprise unipersonnelle ?

La création d'une entreprise unipersonnelle est un jeu d'enfant. Entrez dans un guichet d'entreprises et demandez un numéro d'entreprise en nom propre.


Mais la simplicité n'est évidemment pas la raison principale du choix d'une entreprise unipersonnelle. Vous choisirez cette forme d'entreprise lorsque :

  • vous devez prendre peu de risques financiers pour lancer votre activité.
  • vous voulez entreprendre seul, sans vous associer à d'autres personnes.
  • vous ne savez pas encore exactement à combien s'élèveront vos revenus.
  • vous voulez commencer petit pour prendre la température. Votre affaire n'arrive pas à décoller ? Une entreprise unipersonnelle peut facilement être liquidée.
En savoir plus sur la création d'un entreprise individuelle

Exemple d'entreprise individuelle

Clara travaille à temps plein comme employée administrative dans une agence immobilière. Comme elle adore écrire, elle souhaite travailler le soir et le week-end comme traductrice indépendante. Elle opte pour une entreprise individuelle car la création est rapide et facile, et les coûts sont limités. Si son activité d'indépendante ne fonctionne pas comme prévu, elle peut facilement y mettre un terme.


Clara ne doit pas faire d'investissements et ne prend donc que très peu ou pas de risques financiers. Notre traductrice n'a pas beaucoup de factures entrantes et sortantes. Une comptabilité simple suffit, et Clara peut la gérer elle-même assez facilement.

Vos 3 principaux avantages

1. Vous n'avez pas besoin de capital de départ

Constituer une entreprise personne physique est simple et rapide. Vous ne devez pas aller chez le notaire, ni déposer un acte ou des statuts auprès du tribunal de commerce. Il vous suffit de passer par le guichet d'entreprises Xerius soit dans l'un de nos bureaux soit en ligne.


Étant donné que vous supportez personnellement tous les risques financiers, vous n'avez pas besoin de constituer un capital de départ. Vos seuls frais concernent l'inscription à la Banque-Carrefour des Entreprises et ces frais s’élèvent à 90,50 euros.


Comme vous supportez vous-même tous les risques financiers, vous ne devez pas non plus préparer de capital de départ. Vos seuls frais sont l’inscription à la Banque-Carrefour des Entreprises.


2. Vous décidez de tout

Il n'y a pas de cogérants, d'associés ou d'actionnaires dont vous devez tenir compte. Vous prenez donc vous-même toutes les décisions.


3. Votre administration est beaucoup plus simple

Pas de notaire, pas d'acte constitutif, pas de statuts – vous évitez la paperasserie à remplir dans le cas d'une société. Une comptabilité simple suffit, c’est-à-dire que vous devez uniquement tenir un registre des revenus et des dépenses de votre entreprise.




Les 3 principaux inconvénients d'une entreprise personne physique

1. Tous les risques financiers reposent sur vos épaules

Le principe « You're your business » est une arme à double tranchant. Votre capital privé est aussi l'argent de votre entreprise. Votre argent n'est pas protégé et peut donc être utilisé pour régler des dettes éventuelles.


2. Vous n'avez que votre propre argent à investir

Il n'y a pas de partenaires qui peuvent contribuer financièrement. Ce manque de ressources peut ralentir la croissance de votre entreprise.


3. Vous payez plus d'impôts sur vos bénéfices

Tous les bénéfices de votre entreprise personne physique seront imposés au titre de l'impôt sur le revenu des personnes physiques, avec des tranches d'imposition comprises entre 25 et 50%. Ce pourcentage est beaucoup plus élevé que pour l'impôt des sociétés. Les revenus de votre entreprise personne physique se situent souvent dans la catégorie la plus élevée, surtout en activité complémentaire.




Combien coûte le lancement d’une entreprise individuelle?

C’est plutôt positif. Pour 90,50 euros, demandez un numéro d’entreprise et êtes inscrit à la Banque-Carrefour des Entreprises. L’activation de votre numéro d’entreprise comme numéro de TVA coûte 66,55 euros. En d’autres termes, pour à peine 157,05 euros, vous êtes lancé.

Une bonne préparation : le meilleur départ

Vous voulez être certain d’avoir pensé à tout lorsque vous vous lancez en tant qu’indépendant ? N’hésitez pas à vous rendre sur la page récapitulative. Vous y trouverez un scénario pratique pour un départ serein.

Jetez un oeil ici

La société plus en détail

Pourquoi opter pour une société ?

Vous payez moins d'impôts. Vous comprendrez directement qu'une société brasse plus d'argent qu'une entreprise unipersonnelle. C'est bon pour l'économie, et c'est la raison pour laquelle les bénéfices d'une société sont moins imposés que les bénéfices que vous réalisez personnellement. C'est l'une des principales raisons pour lesquelles de nombreux entrepreneurs optent pour une société.

  • Une société paie un maximum de 25% d'impôts sur ses bénéfices. 
  • Dans le cas d'une entreprise individuelle, vous payez 50% d'impôt des personnes physiques dans la tranche d'imposition la plus élevée.

Vous avez la possibilité de protéger votre patrimoine privé. En effet, votre société dispose de son propre capital pour fonctionner, ce qui signifie qu'en tant que fondateur, vous bénéficiez de la « responsabilité limitée ». Vous pouvez perdre l'argent que vous avez investi dans la société, mais en tant que fondateur, vous ne pouvez pas être tenu pour responsable des dettes que la société ne peut pas payer.


Bien sûr, cette protection est assortie de conditions. Vous devez prévoir un capital de départ suffisant pour les investissements ou les achats que votre société doit effectuer au cours des premières années. C'est ce que l'on appelle le «°capital initial suffisant ». Votre entreprise fait faillite dans les trois ans de sa constitution ? Il s'avère que le capital initial était insuffisant ? En tant que fondateur, vous risquez d'être personnellement solidaire des dettes de l'entreprise.

En savoir plus sur la constitution d'une société

Quand le choix d'une société s'avère-t-il judicieux ?

  • Quand vous vous concentrez sur le long terme. Vous vous engagez en effet à développer une entreprise. Vu que les avantages à long terme sont intéressants, vous acceptez les coûts de démarrage plus élevés – comme la visite chez le notaire et la publication au Moniteur belge. Étant donné que la création d'une société exige plus de formalités, il faut aussi plus de temps pour la dissoudre. Une autre bonne raison de réfléchir à long terme.
  • Si vous vous attendez à des bénéfices relativement élevés, dont vous souhaitez conserver une grande partie dans la société afin de les réinvestir. Sur le bénéfice restant, vous payerez l'impôt des sociétés.
  • Lorsque vous devez faire des investissements pour lesquels vous voulez faire usage de la responsabilité limitée offerte par la SRL, la SC et la SA .
  • Si vous souhaitez fonder une société avec plusieurs personnes. Vous pouvez également constituer une société par vous-même, mais vous ne pouvez alors créer qu'une société anonyme. En d'autres termes, les autres formes de société ne vous sont pas accessibles.

Exemple de société

André travaille depuis des années pour une entreprise de construction en tant que gestionnaire de projets. Il a amassé beaucoup de savoir-faire et d'expérience, et il souhaite lancer sa propre affaire avec son beau-frère Tom, ingénieur. Dans un premier temps, André souhaite rester salarié à temps partiel et s'inscrit donc comme indépendant complémentaire. Tom, quant à lui, veut travailler comme indépendant à temps plein. Il s'inscrit donc comme indépendant à titre principal.


Les deux beaux-frères ont trois bonnes raisons d'opter pour une SRL, à savoir :

  • ils pourront plus facilement gérer une entreprise de cette manière;
  • ils souhaitent, à terme, faire des investissements dans leur entreprise;
  • ils veulent avoir recours à la responsabilité limitée.

Les 3 principaux avantages d'une société

1. Vos avoirs privés sont en sécurité

La SRL est, tout comme la SA et la SC, une société à responsabilité limitée. Ainsi, comme son nom l'indique, vous avez une responsabilité limitée. Seul l'argent que vous avez investi dans l'entreprise est dans la balance. Ainsi, vous courez moins de risques financiers et votre patrimoine privé n'est pas utilisé pour payer les dettes de la société.


2. Vous avez plus de possibilités d'optimisation fiscale

En tant que gérant de la société, vous vous versez un salaire. Ce salaire est imposé au titre de l'impôt sur le revenu des personnes physiques, comme dans le cas d'une entreprise personne physique. Mais le reste de vos bénéfices est soumis à l'impôt sur les sociétés. Et ce taux est inférieur : seulement 25%.


Ne vous laissez pas surprendre si vous vous versez un salaire et confiez le calcul de  votre précompte professionnel à notre partenaire SD Worx. L'échange de données entre Xerius et SD Worx signifie que vos cotisations sociales sont également réglées.


3. Vous disposez d'une plus grande marge de manœuvre financière

En effet, vos associés éventuels peuvent investir dans votre société. Cela offre plus d'opportunités financières, et donc plus de possibilités de croissance.




Les 3 principaux inconvénients d'une société


1. Votre démarrage demande plus de travail et de temps

Il y a beaucoup de choses à faire au départ. Votre société a besoin de règles, de statuts, que vous devez rédiger avec l'aide d'un notaire. Vous soumettez ces statuts au Tribunal de l'entreprise, qui vous attribue alors votre numéro d'entreprise. Vous devrez ensuite vous adresser à un guichet d'entreprises pour inscrire votre entreprise à la BCE. Vous passerez donc par de nombreuses étapes avant même de démarrer.


2. Il faut mettre des sous sur la table tout de suite

La création de votre société vous coûtera vite quelques centaines d'euros. Il y a un notaire ? Dans ce cas, ce montant peut même atteindre 1.500 euros ou plus. Et bien qu’il n'y ait plus de capital minimum requis, il vaut mieux veiller à disposer d’un capital initial suffisant. Sinon, les frais peuvent vous être imputés en cas de faillite. 


3. Vous avez plus de paperasse

Une société entraîne plus d'obligations légales, et donc plus de travail. Citons, à titre d'exemple, le plan financier et la comptabilité en partie double. Le terme « double » ne renvoie pas au blanc ou au noir, mais aux données que vous devez conserver. En effet, outre les dépenses et les revenus, vous devez également inscrire les paiements et les recettes dans votre comptabilité.




Que coûte la création d'une société ?

Cela dépend bien entendu d'un cas à l'autre. De manière générale, vous devrez vous acquitter des frais suivants :

  • la rédaction d'un texte lié à la création de votre société
  • les frais de notaire si vous optez pour une société à responsabilité limitée
  • la publication au Moniteur belge d'un extrait de votre acte constitutif
  • l'inscription de votre entreprise à la Banque-Carrefour des Entreprises (BCE) et l'activation de la TVA. 

Si vous additionnez tous ces coûts, vous arrivez aux montants suivants :

  • 700 euros pour la création d'une SNC, SCS ou SCRI (sociétés à responsabilité illimitée);
  • 1.500 euros pour la création d'une SA, SPRL ou SCRL (sociétés à responsabilité limitée).




Ce qui pourrait vous intéresser

Voici comment vous lancer comme indépendant à titre principal.

En savoir plus

Votre protection en tant qu’indépendant.

En savoir plus

À quelles conditions pouvez-vous commencer ?

En savoir plus