Un revenu supplémentaire en tant qu'étudiant ? Devenir étudiant indépendant :

Vous êtes étudiant et vous souhaitez entreprendre ? Le statut d'étudiant indépendant est fait pour vous. En vous affiliant, vous êtes parfaitement en ordre de sécurité sociale. Vous pouvez donc vous concentrer sur ce qui compte : réussir avec distinction dans la vie réelle !

Bon à savoir

  • Votre statut idéal pour avoir un aperçu de la vie réelle pendant vos études.
  • Vos parents conservent vos allocations familiales.
  • L'administration liée à votre création d’entreprise est limitée, tout comme les coûts.
  • Étudiant indépendant est un atout en or sur votre CV.



Devenir étudiant indépendant, qu’est-ce que cela signifie ?

Vous démarrez...

...en prenant le taureau par les cornes ! C'est-à-dire en créant une entreprise. Cette étape est indispensable pour devenir un étudiant indépendant. Votre entreprise peut être une entreprise individuelle ou une société, à vous de choisir. Comme la plupart des étudiants choisissent la première option, nous nous concentrons sur celle-ci.


…en tant qu'étudiant…

Être étudiant, c'est bien plus que se bourrer le crâne de matières et faire la fête. Selon la loi, cela signifie ce qui suit :

  • vous comptez 18 printemps minimum et 25 hivers maximum.
  • vous suivez une formation complète dans un établissement d'enseignement reconnu. Vous obtenez donc au moins 27 crédits par année scolaire ou vous suivez au moins 17 heures de cours par semaine.

…indépendant

Comme son nom l’indique, vous commencez une activité indépendante. Vous n'avez donc pas de patron au-dessus de vous qui vous verse un salaire. Si c’est le cas, vous êtes un étudiant jobiste.


Un étudiant indépendant n'est pas la même chose qu'un étudiant-entrepreneur. Ce dernier n'est pas un statut officiel qui implique des cotisations sociales et des impôts. Cela signifie simplement que votre établissement d'enseignement reconnaît que vous envisagez de créer votre entreprise. Vous pouvez souvent adapter vos obligations liées aux études en conséquence. Cela signifie que vous pouvez reprogrammer les examens, adapter votre emploi du temps et disposer de plus de temps pour vos devoirs. Certaines universités et écoles supérieures proposent même des séances de coaching, des lieux de travail et des salles de réunion pour leurs étudiants-entrepreneurs.


Vous avez des questions sur votre situation d’étudiant indépendant ?

Contactez Xerius



Idées reçues sur l’étudiant indépendant

« Mes parents n'ont plus droit aux allocations familiales si je suis étudiant indépendant »

Si, ils y ont droit. Car vous restez à charge de vos parents. Cela signifie que :

  • vous bénéficiez toujours des allocations familiales;
  • votre assurance maladie est en ordre grâce à eux;
  • votre période d'étudiant indépendant ne compte pas pour votre pension.

Remarque : votre entreprise tourne à plein régime et vous vous mettez indépendant à titre principal ? Dans ce cas, vos parents perdent les allocations familiales. Après tout, c'est vous qui allez constituer votre propre protection sociale. Bien entendu, c'est également le cas lorsque vous travaillerez après vos études en tant que salarié ou fonctionnaire.


« Quand je serai diplômé, mon statut d’étudiant indépendant cessera immédiatement »

« Je n'arrive pas à calculer correctement votre réponse », dirait le professeur. En effet, vous pouvez rester étudiant indépendant pendant un certain temps. Plus précisément : jusqu'au troisième trimestre de l'année de votre diplôme. À partir du quatrième trimestre de l'année en question, vous devenez indépendant...

Seule condition : vous ne pouvez pas avoir plus de 25 ans à ce moment-là.


Vous arrêtez prématurément vos études ou vous êtes diplômé plus tôt ? Dans ce cas, vous passez immédiatement en activité principale ou en activité complémentaire.


« Je suis étudiant et je souhaite aider quelqu'un dans son entreprise en tant qu'aidant indépendant. Dois-je m’affilier en tant qu’indépendant ? »

Non, ce n'est pas nécessaire. En fait, c'est impossible. Comme vous êtes encore étudiant et que vous ne démarrez pas votre entreprise individuelle, il existe une présomption légale que vous exercez uniquement vos activités de manière sporadique.


Cependant, votre situation présente également des inconvénients. En tant qu'étudiant, vous ne pouvez pas prouver les connaissances de gestion de base ou connaissances professionnelles  requises en tant qu'aidant indépendant dans l'entreprise individuelle d'un membre de la famille. Pour ce faire, vous devez vous affilier en tant qu'indépendant, ce qui est impossible dans la catégorie étudiant indépendant.





Quelles sont les formalités à accomplir en tant qu'étudiant indépendant ?

Vous préférez bloquer un cours de 600 pages plutôt que de régler la paperasserie administrative ? Bonne nouvelle : Xerius peut organiser pour vous votre inscription en tant qu'étudiant indépendant.




Les seules choses que vous ayez à faire ?

  • Ouvrir un compte bancaire au nom de votre entreprise, afin de pouvoir séparer strictement votre vie privée et votre vie professionnelle sur le plan financier.
  • Retourner le formulaire que nous vous avons envoyé dûment rempli, accompagné de la preuve que vous suivez 27 crédits.


Ensuite, nos experts se mettent au travail pour vous.

Ils s'occupent de ce qui suit :

  • votre inscription à la Banque-Carrefour des Entreprises;
  • l'activation de votre numéro d'entreprise comme numéro de TVA;
  • votre affiliation en tant qu’indépendant ou free-lance;
  • un soutien pour les autres formalités de démarrage, comme la demande des autorisations éventuelles.

Cela vous intéresse ? Let’s go ! Cliquez sur le bouton ci-dessous.

Démarrer comme étudiant-indépendant




Quels coûts encourez-vous en tant qu'étudiant indépendant ?

1. Vos frais d’établissement

Xerius se charge de toutes les formalités administratives pour vous pour 157,05 €. De cette manière, vous vous épargnez des déplacements et une certaine frustration au guichet.




2. Vos cotisations sociales

Pour vous, en tant qu'étudiant indépendant débutant, il s'agit d'une somme dérisoire : la cotisation minimale forfaitaire de 82,05 . Après un certain temps, vos cotisations seront adaptées plus précisément à votre revenu réel. À cet égard, vous pouvez garder les principes suivants en tête :

  • Votre revenu annuel est inférieur à 7.021,29 € ? Vous ne payez alors aucune cotisation sociale.
  • Vous gagnez entre 7.021,29 € et 14.042,57 € ? Vos cotisations sociales s'élèvent à 20,5% de votre revenu imposable net. La première tranche jusqu'à 7.021,29 euros reste exonérée.

Voici un exemple pour plus de précision. Imaginons : les affaires marchent bien et vous gagnez la coquette somme de 10.021,29 €. Vos cotisations sociales reviennent alors à : 10.021,29 € – 7.021,29 € = 3.000 € x 20,5% = 615 € par an ou 153,75 € par trimestre. À cela s'ajoutent encore les frais de gestion. Chez Xerius, ils correspondent à 3,05%, un des taux les plus bas du marché.


Vous voulez savoir précisément comment vos cotisations en tant que starter sont calculées ? Cliquez ici, et ayez de préférence votre calculatrice à portée de main.


Votre revenu annuel net dépasse les 14.042,57 € ? Dans ce cas, vous n'êtes plus étudiant indépendant, mais vous relevez du statut d'indépendant à titre principal.




3. Taxes provinciales

Chaque année, votre province d’établissement vous envoie un formulaire de déclaration et une facture. La facture augmente en fonction de la surface que votre entreprise couvre. Avec un peu de chance, le montant n'est pas si terrible, par exemple si vous êtes actif dans le Brabant flamand. Là, le tarif est de 0 euro. Si votre entreprise est située en Flandre orientale, vous payez le montant le plus élevé : 125 euros.




4. Puis-je échapper au fisc ?

Cela dépend. Pour rester fiscalement à charge de vos parents, votre revenu ne doit pas dépasser un certain plafond. Il est difficile de mettre un chiffre sur ce « plafond ». Le montant exact dépend de l'année d'imposition et du fait que vos parents sont imposés ensemble ou isolément. Vous franchissez la ligne tracée dans le sable par le SPF Finances ? Vous payez alors des impôts comme n'importe quel travailleur.


Il existe une exception importante à cette situation. Vous êtes un étudiant qui travaille dans l'entreprise individuelle de ses parents ? Votre salaire est alors déduit en tant que frais professionnels et vous ne pouvez pas rester à la charge de vos parents sur le plan fiscal. En revanche, c'est possible si vous travaillez en tant qu'étudiant dans la société de vos parents. Vous suivez toujours ?




5. Mieux vaut prévenir que guérir : vos assurances

En tant qu'étudiant indépendant, vous pouvez ressentir le besoin d'une protection supplémentaire. Ce n'est pas le cas lorsque vous travaillez sur votre ordinateur portable uniquement, depuis votre café préféré. Mais peut-être avez-vous vos propres locaux d'entreprise ? Dans ce cas, vous devez souscrire une assurance incendie. Vous avez des machines coûteuses dans votre entreprise ? Il est alors également préférable de jouer la sécurité. Envie d’en savoir plus ? Un comptable ou un courtier en assurances sait tout cela.




6. Votre comptable ferme la liste

Le comptable nous amène à la clé de voûte de vos frais. En principe, il n'est pas nécessaire de tenir une comptabilité en partie double en tant qu'étudiant indépendant débutant. En d'autres termes, un journal des achats et des ventes suffit. Vous pouvez également être exempté de déclaration de TVA, ce qui allégera considérablement votre administration. Vous n'êtes pas un champion des chiffres et vous préférez vous adresser à un comptable pour réaliser les calculs et bénéficier de ses conseils ? C'est une excellente idée. Pour savoir comment choisir un comptable, cliquez ici.




Avantages en tant qu’étudiant indépendant

Vous humez le doux parfum de la liberté

Vous êtes aux commandes de votre entreprise. Vous décidez quand vous travaillez et avec qui. Pas de harcèlement de la part d'un patron : un bonheur inestimable.


Vous sautez le pas en tant qu'entrepreneur sans aucun risque

Êtes-vous fait du même bois que Hans Bourlon, Jef Colruyt, Elon Musk ou Jeff Bezos ? En tant qu'étudiant indépendant, vous le découvrirez sans vous ruiner financièrement. L'entrepreneuriat n'est pas votre truc ? Pas de problème : vous pouvez fermer l'entreprise et prendre une autre direction.


Votre âge en tant qu'entrepreneur impressionne, maintenant et à l'avenir

Être étudiant indépendant présente de nombreux avantages. En raison de votre âge et « grâce à » votre manque d'expérience, vous pensez souvent de manière plus créative qu'un entrepreneur traditionnel. Par conséquent, vous pourriez voir des opportunités dans des situations inattendues. Vous montrez également que vous êtes une personne audacieuse qui sait comment faire les choses et que vous possédez une bonne dose de persévérance dès votre plus jeune âge.


Votre haute école ou université vous soutiendra

Les hautes écoles et les universités adorent les étudiants comme vous. Voilà pourquoi elles créent des centres spéciaux pour vous guider. La haute école Artevelde, par exemple, a été pionnière dans ce domaine. Au sein de l’Idea Factory, une centaine d'élèves peuvent incuber leur idée d’entrepreneuriat chaque année. Votre établissement d'enseignement prendra probablement aussi des initiatives pour vous soutenir. N’oubliez donc pas de vous renseigner.