Une épargne-pension individuelle est-elle intéressante dans votre situation ?

La pension d'indépendant(e) ne promet pas vraiment une existence luxueuse. Xerius vous aide volontiers à prévoir un complément bienvenu à ce montant. À l'aide de l'épargne-pension individuelle, par exemple. Ce produit d'épargne-pension sûr, accessible et simple représente-t-il la solution adéquate pour vous ?

  • Formule d'épargne la plus simple pour compléter votre PCLI
  • Solution appropriée pour toute personne entre 18 et 54 ans
  • Choix sûr grâce au rendement garanti et à la garantie de capital
  • Jusqu'à 30 % d'avantage fiscal

Pour qui l'épargne-pension individuelle est-elle intéressante ?

Une PCLI ou PCLI sociale constitue le fondement de tout plan de pension. Elle vous permet de poser une base saine pour une pension confortable. Vous avez payé la prime maximale et vous n'avez pas encore épuisé votre budget ? Dans ce cas, vous pouvez par exemple opter pour un EIP (si vous avez une société). Vous placez la barre encore plus haut pour votre pension ? L'épargne-pension individuelle représente alors une option intéressante.


Très simple, cette formule est accessible à toute personne entre 18 et 54 ans.

Demander une offre

Comment fonctionne une épargne-pension individuelle ?

Avec cette formule, vous constituez un capital privé supplémentaire pour compléter votre PCLI ou votre PCLI sociale. Vous pouvez le faire par l'intermédiaire de la banque (dans ce cas, il est question d'un fonds d'épargne-pension) et d'un assureur. Dans ce dernier cas de figure, le produit s'appelle une assurance épargne-pension.


Cette dernière option est le choix le plus sûr. Vous épargnez alors dans une assurance épargne de la branche 21, de sorte que vous bénéficiez d'un rendement garanti. Le risque d'investissement repose entièrement sur l'assureur, et non sur vous.


Le gouvernement vous offre une réduction d'impôts non négligeable sur le montant que vous épargnez. Découvrez davantage d’informations à ce propos ci-dessous.




Combien pouvez-vous verser chaque année ?

La prime maximale est identique pour tous et s'élève à 960 euros par an (en 2018). Si vous versez ce montant chaque année, votre réduction d'impôts est maximale : 30 % + l'économie supplémentaire sur votre taxe communale. De plus, vous ne payez pas de taxe sur les primes, ce qui vaut vraiment la peine.


Vous souhaitez tout de même épargner davantage pour votre pension ? Vous pouvez alors opter pour le nouveau régime, et aller jusqu'à 1.230 euros par an. Dans ce cas, toutefois, votre réduction d'impôts est limitée à 25 % + taxe communale. Dans le tableau ci-dessous, vous pouvez voir ce que cela signifie en fin de compte.


 

Montant choisi

Avantage fiscal

Vous recevez en retour :

Régime actuel (jusqu’à 960 euros)
par exemple 960 euros
30 %
288 euros
Nouveau régime (jusqu'à 1.230 euros)
par exemple 961 euros
25 %
240,25 euros
Nouveau régime (jusqu'à 1.230 euros)
par exemple 1.151 euros
25 %
287,25 euros
Si vous épargnez 1.230 euros par an, votre avantage semble bien maximisé : vous récupérez 307,50 euros (1.230 x 25 %). Soit 19,50 euros de plus que si vous aviez versé 960 euros. Il existe toutefois un gros inconvénient : vous payez aussi plus d'impôts à votre pension.

Vous payez alors 8 % sur la différence entre 1.230 euros et 960 euros, soit 22 euros de plus. Autrement dit, votre avantage a totalement disparu. Encore une raison d’opter provisoirement pour l’ancien régime.




Quel montant recevrez-vous à votre pension ?

À la date de fin de votre contrat (généralement à vos 65 ans), le capital épargné vous sera versé.


Chez Xerius, vous bénéficiez d'un rendement plus élevé sur les primes versées qu'avec un compte d'épargne à la banque. À cela s'ajoute aussi une éventuelle participation aux bénéfices. Votre capital de pension complémentaire croît donc rapidement.


Vous avez bénéficié d'une réduction d'impôts pendant l'épargne ? Dans ce cas, vous payez 8 % de taxes. Le fisc déduit ce montant de votre épargne-pension à votre 60e anniversaire. Après cette date, vous pouvez demander le capital exempt d'impôts ou continuer à épargner sans impôts jusqu'à vos 65 ans. Dans ce cas, la participation aux bénéfices reste également exonérée.


Vous demandez le capital avant vos 60 ans ? Vous payez alors 33 % de taxes.


Comme vous pouvez le constater, il y a énormément de décisions à prendre. Xerius vous conseille volontiers afin de faire les bons choix.

Contacter les experts



Que rapporte une épargne-pension individuelle pour Philippe, 30 ans et Personal Fitness Coach ?

Philippe n'a pas de société, mais ne souhaite pas se contenter de constituer une pension avec sa PCLI. C'est pourquoi il souscrit aussi une police d'épargne-pension individuelle. Philippe verse 960 euros par an jusqu'à ses 65 ans ? Dans ce cas, il reçoit un capital de 36.000 euros à sa pension. À ce montant s'ajoute encore l'éventuelle participation aux bénéfices. Autre avantage non négligeable : grâce à la réduction d'impôts, le coach récupère chaque année 30 % de sa prime.*


*D'après les conditions tarifaires de Baloise Insurance au 22/05/2018. Le traitement fiscal dépend de votre situation personnelle et peut être modifié à l'initiative du législateur et du fisc.

Avec Xerius, vous faites le meilleur choix


Xerius connaît votre statut d'indépendant(e) mieux que personne. De ce fait, nos conseils correspondent parfaitement à ce dont vous avez vraiment besoin. Qui plus est, comme nous connaissons très bien votre situation, nous pouvons aussi maximiser votre économie d'impôts. Notre collaboration avec les meilleures compagnies d'assurances les plus spécialisées vous offre encore une garantie supplémentaire d'un excellent produit.


Comment démarrer une police d'épargne-pension individuelle chez Xerius ?

Prenez rendez-vous avec Xerius ou demandez une offre.


Xerius vous envoie les pièces de la police accompagnées d'une demande de paiement. Renvoyez-nous ces documents complétés et signés. Votre premier paiement de prime active immédiatement la police.

Votre choix

Données personnelles


Questions concernant votre prime

  • Dois-je verser une prime chaque année ?

    Non, le paiement de la prime n'est pas obligatoire. Vous pouvez donc sauter une année sans problème si vous le préférez.

  • Quel est le montant exact de la prime à payer ?

    Deux options s'offrent à vous :

    • soit vous versez jusqu'à 960 euros. Dans ce cas, vous bénéficiez d'une réduction d'impôts de 30 % + taxe communale ;
    • soit vous versez entre 961 et 1.230 euros. Vous profitez alors d'une réduction d'impôts de 25 % + taxe communale.

    Ne versez jamais de prime entre 961 et 1.151 euros. En effet, votre réduction d'impôts est toujours plus faible que lorsque vous versez 960 euros. De même, si vous investissez entre 1.152 et 1.230 euros, vous vous en sortez souvent moins bien. Votre avantage est effectivement moindre en raison de la taxe supplémentaire à 8 % en fin de parcours.

    Pour résumer quelque peu : limitez votre versement à 960 euros, sauf si vous êtes lourdement imposé dans le cas contraire. Si vous souhaitez épargner davantage, vous devez d'abord donner votre accord pour ce faire. À défaut, un solde éventuel au-delà de 960 euros est remboursé.

     
  • Quand dois-je exécuter le versement ?

    Chaque versement sur notre compte avant le 31 décembre vous donne droit à une réduction d'impôts. Cependant, essayez toujours de verser le plus vite possible, et le plus possible. Dans ce cas, vos intérêts et votre participation aux bénéfices seront maximaux.

    Au début du contrat, nous convenons d'une fréquence. Bien entendu, vous pouvez toujours la faire modifier.

  • Ma société peut-elle payer la prime ?

    Vous souscrivez la police en tant que particulier. C'est pourquoi vous payez vous-même les primes. Votre société n'est absolument pas concernée.

  • Une épargne-pension individuelle chez Xerius représente-t-elle un investissement sûr ?

    Soyez-en certain(e). Xerius collabore uniquement avec des assureurs aux reins solides et aux finances saines. De plus, nous respectons des règles spécifiques qui garantissent la sécurité de votre argent. De cette manière, nous investissons vos primes d'épargne-pension selon ces dispositions légales :

    • pour un maximum de 20 % dans une autre devise que l'euro;
    • pour un maximum de 75 % dans des obligations et d'autres titres de créance;
    • pour un maximum de 75 % dans des actions;
    • pour un maximum de 10 % en espèces.

    Cerise sur le gâteau : chez Xerius, vous bénéficiez d'une garantie de capital. Additionnez tous ces avantages et vous pouvez dormir sur vos deux oreilles : votre argent est en sécurité chez Xerius.

     

Questions concernant vos impôts

  • Quel pourcentage de prime puis-je récupérer via les impôts ?

    Vous économisez au maximum 30 % de votre prime. Si vous versez 960 euros, vous pouvez donc récupérer 288 euros, outre la taxe communale.

    Vous versez 1.230 euros ? Dans ce cas, vous récupérez davantage : 307,50 euros. Ce n'est toutefois pas recommandé, car vous devrez restituer la différence plus tard.

    Important : il faut que vous soyez effectivement redevable d'impôts. Si votre revenu demeure sous le seuil d'exonération, vous ne payez pas d'impôts et vous ne récupérez donc pas de prime.

  • Où puis-je le déduire dans mes impôts ?

    Vous complétez le total de vos versements dans la case X (« dépenses qui donnent droit à une réduction d'impôts »), point E (« case 1361 » ou « case 2361 »).

  • Quand puis-je bénéficier de l'avantage fiscal ?

    Il faut que vous soyez effectivement redevable d'impôts. Si votre revenu n'excède pas la somme exonérée d’impôt, vous ne payez pas d'impôts et vous ne recevez donc pas de réduction. En outre, votre contrat doit au moins s'étendre sur dix ans. C'est pourquoi vous ne pouvez plus commencer après vos 55 ans.

    Si vous ne profitez pas d'un avantage fiscal, il vaut mieux ne pas déclarer la prime. Si vous ne bénéficiez jamais de la réduction d'impôts, le capital vous est versé exempt d'impôts à la fin du contrat. Si vous mentionnez la prime, vous serez taxé en fin de parcours.

Questions concernant le paiement et la taxation

  • Comment le capital constitué est-il versé et imposé ?

    L'État prélève 8 % de l'argent de votre épargne à votre 60e anniversaire. Par la suite, vous ne devez plus payer d'impôts, de sorte que vous continuez à épargner sans impôts jusqu'à vos 65 ans. Le capital est versé lors de cet anniversaire, car vous ne pouvez plus profiter d'une réduction d'impôts. Cette allocation s'effectue toujours en une seule fois, et jamais sous forme de rente.

    Vous ne devez pas payer de cotisation INAMI ou de cotisation de solidarité.

  • Quand mon capital est-il versé ?

    En principe, vous recevez le capital à vos 65 ans. Il s'agit généralement du meilleur âge, car la taxation a lieu à vos 60 ans et vous ne pouvez plus profiter d'une réduction d'impôts à partir de vos 65 ans.

    Le paiement est donc purement lié à votre âge, et non à votre pension légale.

  • Qu'advient-il si je souhaite récupérer mon argent avant ma pension ?

    En principe, le paiement a lieu à vos 65 ans. À certaines conditions, vous pouvez déjà demander votre argent à partir de vos 60 ans, une fois la taxation passée. Vous réclamez l'argent avant votre 60e anniversaire ? Dans ce cas, vous payez 33 % d'impôts, sauf si vous avez exécuté des versements pendant au moins cinq périodes imposables. Le taux s'élève alors à 8 %.

    Autre possibilité : transférer votre épargne à une autre assurance épargne-pension.

  • Puis-je entrer en considération pour l'incitant visant à travailler plus longtemps ?

    Non, l'épargne-pension individuelle ne prévoit pas une mesure d'incitation visant à travailler plus longtemps. La PCLI et l'EIP le prévoient toutefois.

  • J'ai 65 ans mais je ne prends pas encore ma pension. Qu'en est-il de mon épargne ?

    Le paiement est indépendant de votre pension. Comme vous ne bénéficiez plus de réduction d'impôts à partir de votre 65e anniversaire, vous n'avez plus d'intérêt à conserver votre épargne. C'est pourquoi le capital est payé.

  • Puis-je recevoir mon capital sous forme de rente ?

    Certaines formules de pension complémentaire prévoient cette option. Vous recevez chaque mois un montant déterminé sur votre compte. Sur le plan fiscal, cette option est nettement moins intéressante, de sorte que peu de personnes la choisissent. Par conséquent, le paiement en rente est exclu de l'épargne-pension individuelle.

Questions concernant le déces

  • Qu'advient-il de mon épargne si je décède avant de prendre ma pension ?

    Votre épargne accumulée sera alors versée au(x) bénéficiaire(s). Par défaut, il s'agit du (de la) conjoint(e) ou du (de la) cohabitant(e) légal(e).

    Vous pouvez modifier les personnes mentionnées dans cette « clause bénéficiaire » de votre contrat. Ce faisant, vous devez tenir compte d'une restriction importante : l'argent peut uniquement être versé aux parents jusqu'au deuxième degré.

  • Mes héritiers doivent-ils payer des droits de succession ?

    Oui, ils paient en principe des droits de succession sur le capital de décès.

Questions concernant votre statut d'indépendant(e)

  • J'arrête mon activité indépendante. Qu'advient-il de mon assurance épargne-pension ?

    L'épargne-pension individuelle n'est pas réservée aux indépendants. Vous pouvez continuer à épargner, tout simplement. En revanche, une PCLI, un EIP ou une CPTI cessent car ces solutions concernent exclusivement les indépendants.

Questions concernant la poursuite de l'épargne

  • Comment savoir le montant épargné ?

    Il existe trois façons de le savoir :

    • au moyen de la fiche de pension que nous vous transmettons chaque année. Vous y trouverez toutes les données actualisées de votre contrat;
    • demandez une mise à jour à assurances@xerius.be;
    • surfez sur www.mypension.be pour un aperçu de vos plans de pension complémentaire. Toutefois, ce site web ne mentionne pas encore toutes les assurances épargne-pension pour l'instant.
  • J'ai déjà une épargne-pension ailleurs. Puis-je aussi épargner chez Xerius ?

    Dans ce cas, deux options s'offrent à vous :

    • vous continuez simplement votre épargne-pension auprès de l'autre compagnie d'assurances et vous démarrez un nouveau contrat avec Xerius;
    • ou vous transférez totalement votre assurance épargne-pension à Xerius. Un transfert complet bénéficie d'une exonération d'impôts. Dans la plupart des cas, la première option est la plus intéressante. Vous avez actuellement un fonds d'épargne-pension à la banque ? Dans ce cas, il vaut mieux ne pas changer.

    Remarque : par année civile, vous pouvez déduire fiscalement les versements d'un seul compte épargne-pension ou d'une seule assurance épargne-pension.

     
  • Comment puis-je encore compléter ma pension ?

    Vous êtes dirigeant(e) d'entreprise, vous avez déjà une PCLI et un EIP et vous avez entièrement versé votre épargne-pension individuelle ? Vous pouvez alors opter pour une épargne à long terme.
    Vous avez une entreprise personne physique ou vous exercez une profession libérale ? Dans ce cas, vous épargnez en plus avec l'épargne à long terme et la CPTI.

Plus de questions et réponses