Demandez votre licence de boucher-charcutier

Le métier de boucher compte parmi les artisanats les plus anciens au monde. En Wallonie et à Bruxelles, vous devez disposer d’une licence de boucher-charcutier pour exercer cette profession. Xerius se fera un plaisir de vous aider dans cette démarche et s'occupera même de votre inscription à la BCE.


Uniquement pour les bouchers à Bruxelles et en Wallonie

Petite précision avant que vous ne poursuiviez votre lecture : si vous souhaitez ouvrir une boucherie en Flandre, il n’est pas nécessaire d'introduire une demande de licence. En revanche, celle-ci est obligatoire pour Bruxelles et la Wallonie, où les autorités imposent certaines exigences – à la demande des associations professionnelles – pour l'exercice de ce métier. En Flandre, le contrôle de la qualité incombe au secteur et la fameuse loi sur l'établissement est abolie.






Dans quels cas êtes-vous considéré comme un boucher ou un charcutier ?

C'est très simple : quand vous vendez ou entreposez de la viande fraîche, préparée ou conservée. Le gibier et les volailles entrent également dans la catégorie « viande ».


Autrement dit, cela concerne quasiment toutes les viandes qui arrivent dans votre assiette : du steak de bœuf au filet de porc et des saucisses de veau aux hamburgers, en passant par les jambons fumés et les salaisons. Vous trouverez ces produits dans les points de vente suivants:

  • les boucheries traditionnelles
  • les magasins spécialisés dans le gibier et/ou les volailles
  • la boucherie des supermarchés
  • les étals des bouchers sur les marchés
  • tous les établissements qui se chargent d'emballer de la viande fraîche ou de la charcuterie pour la distribuer dans des supermarchés ou d'autres magasins
  • tous les établissements qui achètent, découpent et transforment de la viande de boucherie en viande propre à la consommation
Demander une licence

Les magasins ou supermarchés qui vendent uniquement de la viande préemballée n'ont pas besoin de licence


Ainsi, le boulanger qui vend également un peu de charcuterie n'a pas besoin de s'adresser au service public compétent. Échappent également à l'obligation de licence : tous les endroits où l'on procède à l'abattage d'animaux sans que la viande n'y soit découpée ou transformée.

Quelles informations devez-vous transmettre à Xerius ?

Nos experts savent précisément quel service contacter. Notez qu'il existe parfois des différences entre Bruxelles et la Wallonie. Tout ce que vous avez à faire est de nous transmettre les informations suivantes :




À quel établissement votre licence est-elle destinée ?

Si vous ouvrez plusieurs établissements, vous avez besoin d'une licence pour chacun d'entre eux. Chaque licence mentionne donc une adresse différente.




Qui est le « responsable professionnel » de la boucherie ?

Autrement dit, qui possède les connaissances professionnelles nécessaires pour pouvoir exercer l'activité de boucher selon les règles de l'art ? Le nom de cette personne figurera également sur la licence. Dans 99 % des cas, il s'agit évidemment du boucher lui-même.


Ces connaissances professionnelles doivent pouvoir être prouvées noir sur blanc. La preuve peut être apportée de deux manières :

  • vous avez de l'expérience en tant que boucher indépendant ? Dans ce cas, les collaborateurs Xerius rassembleront eux-mêmes les documents requis.
  • vous avez acquis votre expérience en étant salarié dans une autre boucherie, ou vous avez obtenu un diplôme approprié ? Dans ce cas, remettez-nous les documents qui l’attestent.

Pour résumer ce qui précède : vous voulez ouvrir deux boucheries ? Vous avez alors besoin de deux licences (et par conséquent aussi de deux bouchers disposant des connaissances professionnelles adéquates).

Xerius fait d'une pierre deux coups


Parallèlement à la demande de licence, nous nous occupons également de votre inscription à la Banque-Carrefour des Entreprises (BCE). Encore une tâche et un souci en moins pour vous, car nous préférons que vous vous concentriez au maximum sur votre entreprise.


Voici comment Xerius s'occupe de votre licence de boucher-charcutier

Contactez-nous avant d’ouvrir votre boucherie ou un nouvel établissement. Si possible, nous nous mettrons alors à la recherche des pièces qui prouvent vos connaissances professionnelles. Si nous ne les trouvons pas, nous reviendrons vers vous.


Nous constituerons ensuite un dossier que nous soumettrons au service public compétent à Bruxelles ou en Wallonie. Celui-ci vérifie si vous répondez à toutes les conditions. Si tel est le cas, c'est gagné : vous recevrez votre licence dans les deux semaines qui suivent la demande.


Xerius inscrira ensuite votre entreprise à la BCE, et nous vous enverrons un extrait en guise de confirmation.


Vous voulez ouvrir un établissement supplémentaire ?

Nous nous en chargeons également, parallèlement à votre demande de licence de boucher-charcutier.

Ouvrir un établissement supplémentaire

Facilitez-vous la tâche : laissez Xerius faire le travail pour vous

Vous avez déjà démarré votre entreprise ?

Dans ce cas, nous demandons immédiatement votre licence.


78,65 € TVA inclus

pour la composition et suivi de votre demande.

Demander une licence

Peut-être vous le demandez vous encore ?

  • De quoi ai-je encore besoin – en plus de ma licence de boucher-charcutier – pour ouvrir une boucherie ?

    Voici un résumé des éléments indispensables :

    • votre numéro d'entreprise
    • votre numéro de TVA
    • une autorisation de commercialisation de denrées alimentaires (AFSCA)
    • vous comptez aussi vendre vos produits sur des marchés ? Vous devez alors être en possession d'une autorisation de commerce ambulant.

    Cette petite liste est impressionnante, c'est vrai. Heureusement, vous pouvez compter sur Xerius pourvous aider à remplir toutes ces formalités.

  • Comment prouver mon expérience ?

    Vous avez acquis votre expérience en tant qu'indépendant ? Dans ce cas, les collaborateurs de Xerius rassembleront eux-mêmes les documents requis. Il vous faut, au total, une expérience professionnelle de trois ans à titre principal ou quatre ans à titre complémentaire.


    Vous avez travaillé comme salarié ? Dans ce cas, nous ne pouvons pas chercher nous-mêmes les documents, c'est donc une tâche qui vous incombe. Envoyez-nous vos fiches de salaire ou des extraits de comptes individuels et essayez d'arriver au même total : trois ans à temps plein ou quatre ans àtemps partiel. Les documents ne mentionnent pas que vous êtes ou étiez employé comme boucher ? Dans ce cas, une copie de votre contrat de travail est également nécessaire.

  • Sur quel diplôme puis-je m'appuyer pour démontrer mes connaissances professionnelles ?

    Vous avez le diplôme adéquat en poche si vous l’avez obtenu dans une des orientations scolaires suivantes :

    • un diplôme de boucher-charcutier délivré par une école professionnelle
    • un certificat d'apprentissage de la profession de boucher-charcutier
    • un certificat uniquement orienté sur le gibier et les volailles.