La réponse à toutes vos questions sur vos cotisations sociales

En payant vos cotisations sociales, vous bénéficiez d'une protection sociale. Comment vos cotisations sont-elles calculées précisément ? Comment payer plus ou moins ? Que faire quand les affaires vont mal ? Xerius vous explique clairement le système, pour que vous sachiez toujours à quoi vous attendre.


Les cotisations sociales de A à Z

“«Comment parviennent-ils à ce montant ?»” – voilà la question la plus fréquente. Si le calcul est assez complexe, cela vaut pourtant la peine de comprendre le raisonnement . En effet, cela vous amène à une question encore plus essentielle : un autre montant vous conviendrait-il mieux ? Comment payer plus ou moins de cotisations sociales ? Que faire quand vous rencontrez des difficultés de paiement ?


Xerius vous aide dans votre réflexion, afin que vous preniez les bonnes décisions. Car la réponse à ces questions influence souvent votre pension.




À quoi ressemble votre décompte ?




Comment Xerius calcule vos cotisations sociales ?

Vos cotisations sociales représentent un pourcentage légal de 20,5 % de votre revenu professionnel imposable net annuel.


Vos cotisations sociales sont toujours calculées sur le revenu d'une année entière. Vous n'avez pas travaillé toute une année civile ? Dans ce cas, votre revenu est recalculé en un revenu annuel complet.


Votre revenu professionnel imposable net annuel* est calculé comme suit :


Votre chiffre d'affaires sur un an
 - vos frais professionnels
 - vos cotisations sociales
= votre revenu professionnel impossable net annuel


Dans la pratique, d'autres facteurs influencent également le montant de votre revenu. Votre comptable peut vous donner plus de détails à ce sujet.





Les cotisations sociales que vous payez sont des cotisations provisoires.. Cela signifie que les montants reposent sur une estimation de votre revenu. Si vous avez démarré votre activité d'indépendant(e) depuis quelques temps déjà, nous prenons en considération votre revenu d'il y a trois ans. Pour les starters, nous avons recours à une estimation de revenu pendant les trois premières années.


Deux ans plus tard,, lorsque les impôts transmettent votre revenu exact à Xerius, nous recalculons le montant définitif. Vous recevez alors ce que l'on appelle une régularisation : vous versez la différence entre votre cotisation provisoire et votre cotisation définitive ou, encore mieux, vous récupérez cette différence.


Quand payez-vous vos cotisations sociales ?

La ponctualité est le mot d’ordre. Votre paiement doit impérativement apparaître sur le compte de Xerius le dernier jour de chaque trimestre. Votre caisse d’assurances sociales reverse ensuite votre paiement aux pouvoirs publics le même jour.


Pour éviter tout retard, effectuez au plus tard le versement :

  • de vos cotisations du 1er trimestre : le 25 mars

  • de vos cotisations du 2e trimestre : le 25 juin

  • de vos cotisations du 3e trimestre : le 25 septembre

  • de vos cotisations du 4e trimestre : le 25 décembre

Vous avez deux excellentes raisons de payer en temps et en heure :

  • vous déduisez vos cotisations sociales de votre revenu brut. Si vous effectuez le paiement à temps, celles-ci apparaîtront sur votre attestation fiscale et vous pourrez les déduire pour l’année au cours de laquelle vous les avez payées.

  • en cas de retard de paiement, l’Institut national d’Assurances sociales pour Travailleurs indépendants impute des majorations

    Ces amendes sont particulièrement salées. Vous payez 3 % de cotisations impayées par trimestre entamé. Vous avez encore une dette au 31 décembre ? Une majoration unique de 7 % vous sera imposée en sus.


Vous pouvez influencer vos cotisations sociales

En faisant varier vos frais professionnels et vos cotisations sociales, vous pouvez augmenter ou diminuer chaque facteur du calcul. Ne manquez donc pas de contacter votre comptable ou votre expert-comptable, et demandez-lui la formule la plus intéressante pour vous sur le plan fiscal.


Plus ou moins de cotisations sociales ? Des frais professionnels plus ou moins élevés ? Ou feriez-vous mieux de vous constituer une sécurité supplémentaire à l'aide d'une solution pour pension complémentaire ou d'une assurance revenu garanti ?


Payer, augmenter ou diminuer ?

Comme vous l'avez lu ci-dessus, les cotisations sociales que vous payez sont provisoires. Pour le calcul, nous utilisons votre revenu estimé en tant qu'indépendant(e) débutant(e), ou votre revenu d'il y a trois ans si vous avez au moins trois ans d'activité. Lorsque vous recevez la proposition de paiement, trois possibilités s'offrent à vous.




Si votre revenu est à peu près le même qu'il y a trois ans > vous payez le montant proposé

Il s'agit de la solution la plus pratique (et presque toujours la meilleure). Pour de nombreux indépendants, les revenus varient peu sur une période de trois ans. Il s'avère par la suite que vous avez tout de même gagné moins ? Ou plus ? Dans ce cas, vous récupérez l'avoir ou vous versez la différence. Sans devoir payer de majorations, bien entendu.




Si vous gagnez plus qu'il y a trois ans > vous augmentez vos cotisations sociales

De cette manière, vous évitez une régularisation douloureuse pour votre portefeuille dans deux ans. De plus, une augmentation des cotisations sociales entraîne des avantages intéressants :

  • Vous réduisez vos impôts, car des cotisations sociales supérieures signifient une déduction fiscale supérieure.
  • Vos paiements supplémentaires volontaires sont versés dans votre réserve annuelle. Xerius tient compte de cette tirelire lors du calcul de vos cotisations définitives.

Votre comptable ou expert-comptable sait mieux que personne si une augmentation est une bonne idée pour vous. En effet, ce spécialiste a également un aperçu des autres facteurs à prendre en compte.


Vous pouvez demander une augmentation à l'aide de cet outil de simulation.

Demander une augmentation

Astuce : vous pouvez bien entendu envisager d’autres solutions afin de payer moins de cotisations sociales et moins d'impôts, comme une formule de capital de pension complémentaire.




Si vous gagnez moins qu'il y a trois ans > vous diminuez vos cotisations sociales

Nous ne vous apprenons rien : si payer des cotisations sociales plus élevées paraît « simple » , en payer moins est plus complexe. Les pouvoirs publics vérifient scrupuleusementsi vous répondez aux critères de réduction..



1. Votre revenu doit être inférieur à celui d'il y a trois ans, sur lequel vos cotisations provisoires sont calculées.

Les causes de cette baisse de revenu peuvent être diverses. Citons notamment :

  • un accouchement
  • une maladie, un accident ou un handicap
  • une faillite de votre activité ou d'un client
  • la fermeture d'un établissement
  • une crise reconnue dans votre secteur professionnel
  • des paiements que vous effectuez pour des investissements dans l'entreprise
  • des accidents et des catastrophes qui entravent vos activités professionnelles.

En outre, vous devez pouvoir justifier la cause en question à l'aide d'un «élément objectif, clair et non sujet à interprétation». Les éléments ci-après peuvent par exemple se révéler utiles :

  • un certificat médical ;
  • des photos de travaux de voirie dans votre rue, des articles de presse à ce sujet ou des documents des autorités locales ;
  • des preuves des éventuelles dettes, des accords de remboursement et des paiements effectifs ;
  • des jugements dans des procès en cours contre des fournisseurs ou clients ;
  • des documents officiels de votre compagnie d'assurances en cas de dommages causés par des catastrophes naturelles.

La liste est aussi longue que le nombre de causes possibles. Consultez votre comptable ou expert-comptable pour savoir quelles pièces probantes vous pouvez collecter.



2. De plus, votre revenu doit être inférieur aux seuils fixés par la loi.

Vous trouvez un aperçu des seuils légaux ici.


Vous pouvez également demander une diminution au moyen de l'outil de simulation.

Demander une réduction

Toutefois, la prudence est de mise.


Choisissez uniquement cette option si les cotisations sociales proposées sont trop lourdes à payer pour vous. Il s'avère par la suite que vous avez demandé une diminution à tort ? Essayez d'effectuer des paiements supplémentaires avant la fin de l'année. Vous évitez ainsi une majoration salée à la dernière minute, dont les intérêts de retard peuvent grimper jusqu'à 19 % par an.


Moralité de l'histoire : payer les cotisations sociales proposées constitue toujours une sage décision. Vous protégez vos droits sociaux, vous évitez des formalités administratives et vous avez la garantie d'échapper à des majorations désagréables.


Xerius vous aide en cas de difficultés de paiement

La réussite de votre activité dépend d'une multitude de facteurs. Même le meilleur des indépendants connaîtra des moments difficiles si des travaux de voirie commencent dans sa rue demain (pour donner un exemple fréquent). Le paiement des cotisations socialesdevient alors plus compliqué .


Dans ce cas, Xerius peut vous aider. Découvrez-en davantage en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Solutions en cas de difficultés de paiement






Comment adapter vos cotisations sociales?



Vous souhaitez payer des cotisations sociales plus élevées..

..et éviter ainsi des régularisations salées ? Demandez le via le lien ci-dessous, Xerius vous fournit alors un nouveau décompte.

Données personnelles

Vous souhaitez payer des cotisations sociales moins élevées..

.. lorsque vous avez besoin d'un peu plus de marge financière ? Transmettez-nous également les pièces probantes requises. Après approbation, Xerius vous fournira un nouveau décompte.

Demander une réduction


En savoir plus ?

  • Pourquoi Xerius impute-t-elle des frais de gestion ?

    Xerius est un intermédiaire. Nous calculons vos cotisations sociales et nous les versons aux pouvoirs publics, le jour même de votre paiement. Toutes les caisses d'assurances sociales facturent des frais de gestion afin d'assurer ce fonctionnement. Ce faisant, Xerius pratique le tarif le plus bas du secteur : 3,05 % à peine. En retour, vous obtenez également de nombreux conseils et une aide précieuse.

  • Comment fonctionne le bouton de paiement POM ?

    POM signifie "Peace of Mind" et ce nom lui va comme un gant. Grâce au bouton de paiement pratique présent dans l'e-mail qui vous est envoyé par Xerius, vous réglez les décomptes de vos cotisations sociales rapidement, facilement et en toute sécurité. Vos données de paiement sont préremplies et vous effectuez la transaction en un glissement de droigt. De plus, le paiement a lieu à la date d'échéance afin que l'argent reste le plus longtemps possible sur votre propre compte.

    Vous recevez vos décomptes au format papier et vous souhaiteriez profiter du confort des décomptes numériques ? Dans ce cas, vous pouvez modifier vos préférences ici. Si vous disposez d'une domiciliation active, vous ne devez absolument rien faire. Vous recevrez un e-mail avec le décompte, sans le bouton de paiement POM.

    Le principal atout de paiement avec POM est que vous donnez l'ordre de paiement lorsque vous recevez le décompte et que le paiement n'est effectué qu'à la date d'échéance. Ainsi, vous ne devez pas donner d'ordre de paiement séparé via votre banque : vous clicquez simplement sur le bouton POM repris dans l'e-mail. Le paiement est effectué immédiatement au lieu d'être effectué à la date d'échéance uniquement lorsque vous devez encore confirmer votre numéro de compte (lors de votre premier décompte ou si vous changez de numéro de compte)

  • Que signifie la case «Reste à payer des trimestres précédents» sur mon décompte ?

    Il s'agit du montant des cotisations sociales, des majorations et des frais des trimestres précédents qui n’ont  pas encore été payés. Au verso de votre décompte, ce montant vous est détaillé..
  • Pourquoi dois-je payer cette année des cotisations sociales plus élevées que l'année dernière ?

    Vos cotisations sociales sont toujours calculées sur le revenu d'il y a trois ans. Ce revenu est plus élevé que celui de l'année précédente ? Dans ce cas, vous payez cette année des cotisations sociales plus élevées que l'année passée.

    Vos cotisations sociales ne correspondent pas à votre revenu ? Vous pouvez les augmenter ou demander une diminution.

  • J'ai récemment exécuté un paiement. Pourquoi n'apparaît-il pas sur mon décompte ?

    Votre paiement nous est peut-être parvenu trop tard. Sur votre décompte, vous pouvez voir jusqu'à quelle date nous avons tenu compte de vos paiements.

    Soyez rassuré : votre paiement ne sera pas perdu, bien entendu. Trois options s'offrent à vous :

    • la meilleure : vous surfez sur votre dossier personnel dans Mon dossier. Vous y trouverez un aperçu de l'ensemble de vos paiements et du solde restant. Vous pouvez aussi y télécharger des documents utiles, comme des états de décompte et des attestations fiscales.
    • ou : vous déduisez le montant que vous avez déjà versé lors de votre prochain paiement.
    • ou : vous demandez à votre responsable client un nouveau décompte reprenant votre paiement.
     
  • Ai-je droit au report de paiement ?

    En tant qu'indépendant(e) débutant(e), vous bénéficiez automatiquement d'un report de paiement pour les deux premiers trimestres. Vous payez donc systématiquement ces cotisations un trimestre plus tard, sans majorations ou frais supplémentaires. Seule condition : vous devez déjà être affilié(e) à votre caisse d’assurances sociales le jour du début de votre activité en tant qu’indépendant(e).

    Imaginons : vous vous affiliez à Xerius le 10 janvier et vous démarrez votre activité le 20 janvier.

    • Vous ne payez donc rien le 25 mars.
    • Le 25 juin, vous payez la cotisation reportée du premier trimestre.
    • Le 25 septembre, vous payez la cotisation reportée du deuxième trimestre et la cotisation du troisième trimestre.
    • Le 25 décembre, vous payez la cotisation du quatrième trimestre.
     
  • J'ai cessé mes activités en tant qu'indépendant(e). Pourquoi reçois-je quand même des décomptes ?

    Les décomptes que vous recevez sont des régularisations.

    En effet, vos cotisations sociales sont calculées sur votre revenu d'il y a trois ans. Les impôts transmettent votre revenu professionnel à Xerius après deux ans seulement. À ce moment-là, nous recalculons vos cotisations sociales et nous vous transmettons une régularisation.

    Cela semble compliqué, etce n’est pas tout à fait faux . Voici un exemple pour plus de clarté.

    Imaginez que vous arrêtiez vos activités en tant qu'indépendant(e) en 2018.

    • En 2019, Xerius reçoit votre revenu de 2017. En 2019, vous recevez donc une régularisation pour 2017, même si vous avez cessé en 2018.
    • En 2020, l'administration fiscale transmet votre revenu définitif de 2018 à Xerius. Vous recevez donc en 2020 une régularisation pour 2018.
    • En 2021, nous n'envoyons plus de régularisation, car vous n'aviez plus de revenu d'indépendant(e) en 2019. En effet, vous avez cessé vos activités en 2018.

    Attention : vous pouvez aussi recevoir des décomptes car vous avez oublié une formalité administrative. Vous pouvez par exemple être affilié(e) à Xerius comme caisse d'assurances sociales et à une autre organisation comme caisse d'allocations familiales. Assurez-vous donc d'informer toutes les instances de la cessation de votre activité.