Quelles sont les différences entre les indépendants à titre principal et complémentaire ?

Vous devenez indépendant ? En activité principale ou complémentaire ? Découvrez ici dans quelle catégorie vous vous trouvez et où se situe la différence. Parce que cela fait vraiment une différence, y compris sur le plan financier.

L’activité principale ou activité complémentaire dépend de votre situation.

Vous ne pouvez pas simplement choisir de devenir indépendant à titre principal ou complémentaire.La catégorie à laquelle vous appartenez dépend de la situation dans laquelle vous vous trouvez.

  • Vous devenez indépendant à titre principal si votre activité indépendante est votre activité professionnelle unique ou principale.
  • Vous êtes un indépendant complémentaire si vous avez un emploi à mi-temps en tant que salarié ou fonctionnaire.


Que signifie exactement « mi-temps » ?

À mi-temps, cela signifie au moins la moitié d’un horaire à temps plein. Si votre contrat de travail prévoit 38 heures à temps plein, vous devez travailler au moins 19 heures pour avoir un emploi à mi-temps.

  • En tant que salarié, vous travaillez au moins 235 heures par trimestre, avec un contrat de travail au moins à mi-temps. Ce contrat de travail doit être en place au début et à la fin de chaque trimestre.
  • En tant que fonctionnaire, vous travaillez également au moins 235 heures par trimestre pendant au moins 200 jours ou 8 mois par an.
  • Vous êtes enseignant contractuel ? Dans ce cas, il faut également compter 235 heures par trimestre. Votre salaire différé pendant les vacances d'été et les jours de congé est pris en compte. Vous êtes au chômage quelque temps ? Dans ce cas, veillez à demander des allocations de chômage, car les périodes pendant lesquelles vous avez perçu des allocations de chômage comptent dans les 235 heures.
  • Vous êtes enseignant nommé ? Dans ce cas, le critère des 6/10e d'un horaire complet s'applique. Vous devez travailler au minimum 282 heures par trimestre. Vous travaillez au moins 8 mois ou 200 jours par an.

Dans tous ces cas, les heures par trimestre sont calculées sur la base d'une semaine de 38 heures. Vous ne travaillez pas dans une semaine de 38 heures ? Le gouvernement calcule alors les heures nécessaires par trimestre selon la règle de trois.


Vous êtes pensionné en tant que salarié et vous souhaitez travailler en tant qu’indépendant ? Vous devenez alors indépendant complémentaire.





Les plus grandes différences

Votre protection sociale se construit différemment

À titre principal, vous constituez vous-même votre protection sociale. Vos cotisations sociales vous garantissent une pension, des allocations familiales, une intervention dans les frais médicaux et tous les autres droits dont vous bénéficiez.


À titre complémentaire, vous bénéficiez de cette protection sociale par le biais de votre activité principale de salarié ou de fonctionnaire. Vous payez alors les cotisations sociales d'un indépendant complémentaire par solidarité. En d'autres termes, vous soutenez des collègues qui sont en difficulté, par exemple à cause d'une maladie, d'un accident ou d'une invalidité.




Le calcul n'est pas différent, mais la cotisation minimale, si.

Le calcul de vos cotisations sociales est identique pour les indépendants à titre principal et complémentaire : 20,5% de votre revenu net imposable.


La différence se situe au niveau de la cotisation minimale.


Votre revenu en tant qu’indépendant complémentaire est inférieur à 1.553,57 € ? Vous ne payez alors aucune cotisation sociale. Vos revenus sont supérieurs à cette limite ? Vous devez alors payer au moins la cotisation minimale de 82,05 € par trimestre. En tant qu’indépendant à titre principal, vous devez vous constituer votre propre protection sociale. C'est pourquoi vous payez toujours au moins la cotisation minimale de 741,63 € par trimestre.


Vous découvrirez en détail comment sont calculées les cotisations sociales ici.




Deux autres différences importantes entre indépendants à titre principal et complémentaire

Votre revenu annuel en tant qu’indépendant à titre complémentaire est supérieur à 14.042,57 € ? Vous payez alors autant de cotisations de sécurité sociale qu'un indépendant à titre principal. Toutefois, vous aurez droit à des droits sociaux supplémentaires. Par exemple, vous recevrez une pension plus élevée si vous avez travaillé comme salarié pendant moins de 45 ans. Et si vous êtes à la fois maman et indépendante, vous recevrez des titres-services.


Deuxième différence : en tant qu’indépendant à titre principal, vous pouvez encore renforcer votre protection sociale. Pensez par exemple à un capital de pension complémentaire ou à un revenu de remplacement en cas d'incapacité de travail. Vous faites ainsi d'une pierre trois coups : vous êtes mieux protégé, vos cotisations sociales sont moins élevées et vous payez moins d'impôts.





Y a-t-il des similitudes ?

Oui : le démarrage est identique. Découvrez-en davantage en cliquant sur les boutons ci-dessous.

Créer une entreprise personne physique
Créer une société




Ce qui pourrait vous intéresser

Voici comment vous lancer comme indépendant à titre principal.

En savoir plus

Voici comment vous lancer comme indépendant à titre complémentaire.

En savoir plus

Démarrer une entreprise personne physique ou une société ?

En savoir plus